dimanche 08 dcembre 2019 23:27:05

Soutien et adhésion

PUBLIE LE : 18-11-2019 | 0:00 | EL MOUDJAHID

Des citoyens ont choisi de soutenir, en leur âme et conscience, le processus de sortie de crise dans laquelle se débat le pays, par l’organisation d’élection présidentielle le 12 décembre 2019, d’exprimer aussi leur soutien à l’Armée nationale populaire dans ses efforts louables pour garantir la stabilité et la quiétude dans le pays. Dans un élan spontané, ils sont sortis dans plusieurs villes, arpentant les rues et les boulevards, munis de banderoles et scandant des slogans qui valorisent le rôle de l’institution militaire dans l'accompagnement du peuple dans ses revendications légitimes en faveur de l’émergence d’une Algérie en rupture radicale avec les pratiques anciennes.
Les manifestants, imprégnés d’un sens élevé de la responsabilité, faisant preuve d’une civilité incontestable, ont imprimé un mouvement de fond, surgi, entre autres, des villes de Tiaret, Batna, Tébessa, Bordj Bou-Arréridj et d’Oran.
Cette attitude n’a rien de fortuit. Elle est l’émanation d’une prise de conscience, que tous ceux qui sont jaloux de leur pays souhaitent salutaire pour ce qui concerne la réussite de ce scrutin, son enjeu en termes de stabilité, de retour à la légalité institutionnelle, de renouer avec les impératifs du développement par l’élection d’un président de la République qui bénéficie de la confiance populaire, qui s’engage dans des chantiers vitaux et cruciaux, dont la prise en charge est plus qu’urgente. Tant il est vrai que le pays ne peut plus s’offrir le luxe de tergiverser, de se complaire dans un état végétatif, alors que le bon sens commande d’agir sans plus tarder.
Le Haut Commandement de l'Armée nationale populaire a affiché son soutien aux revendications légitimes des citoyens pour la concrétisation des changements voulus, et la réalisation de l'objectif principal consistant en l'organisation d'une élection présidentielle dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, et le respect des institutions de l'État, et rendre l'espoir aux Algériens pour un meilleur avenir, comme espéré par nos valeureux martyrs.
C’est dans cet esprit que s’inscrit la volonté des cinq candidats à la présidentielle, de l’Autorité nationale indépendante des élections et des responsables des médias publics et privés, qui ont signé la Charte d’Éthique des pratiques électorales.
C’est un signe patent d’un engagement qui ne laissera aucune chance aux réflexes tant de fois observés naguère, qui, à défaut de proposer des solutions fiables et efficaces, des postulants à la magistrature suprême du pays, pour ne citer que cette occurrence, se lançaient dans de violentes invectives, proféraient d’insoutenables diatribes qui cachaient laborieusement une incompétence flagrante à régler les problèmes des citoyens. Ceci sans compter les promesses mirifiques et les solutions les plus farfelues. Le temps des illusions et des programmes factices est révolu. Aujourd’hui, pour les candidats en lice, il s’agit de convaincre, d’être pragmatique envers les électeurs, pour rompre avec la démagogie et remettre l’Algérie au travail.
El Moudjahid
 

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions