mardi 20 aot 2019 15:09:32

Visez les étoiles !

PUBLIE LE : 15-08-2019 | 0:00 | EL MOUDJAHID

En trois semaines, l’Instance nationale du dialogue et de la médiation a pu constituer un premier noyau constitué de personnalités afin d’entamer le processus apte à préparer le terrain pour la prochaine élection présidentielle, à l’issue de laquelle le chantier de réformes profondes sera entamé, y compris la révision de la Constitution.
À l’heure actuelle, il s’agit surtout d’entendre et d’enregistrer les divers avis afin que nul ne soit laissé en dehors de ces consultations, vu leur importance capitale, car engageant l’avenir du pays.
C’est dans ce contexte que des rencontres ont eu lieu avec le commandant de la Wilaya IV historique et le secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine, et même si rien n’a filtré sur la teneur des débats, il y aurait eu certainement, de la part du panel, une tentative de rallier un nombre important de personnalités et d’organisations autour de la prochaine conférence nationale. D’autres démarches ont été déjà entreprises par l’Instance, en se rapprochant d’autres acteurs de la vie politique et des participants au mouvement populaire, pour expliquer la nature de sa mission qu’il veut couronner de succès, car elle est déjà qualifiée par de nombreuses parties de moyen civilisé pour sortir de la crise que vit le pays. En effet, parce qu’il y a tant d’obstacles à surmonter que toutes les énergies que recèlent les enfants de la patrie doivent être mises en commun pour atteindre l’objectif escompté.
Mais, aucune difficulté n’est insurmontable lorsqu’il s’agit de sauver la nation des dangers auxquels elle s’expose, si la situation d’incertitude se prolonge encore plus longtemps. L’annulation de l’élection présidentielle du 4 juillet dernier est venue ajouter son lot de complications à une conjoncture déjà peu reluisante, caractérisée essentiellement par un mouvement populaire qui dure depuis février dernier avec des revendications axées sur la démocratisation de la vie politique.
C’est là une priorité de la phase actuelle, qui ne saurait trouver meilleure application que le retour aux urnes des citoyens pour le choix de la personnalité qui aura à diriger les destinées du pays, lors des cinq prochaines années, en ayant toujours à l’esprit que le peuple est la source de tout pouvoir, afin de ne jamais s’écarter de l’impératif d’être à son service. Dans l’intervalle, des mesures d’apaisement sont recommandées par les partis, la société civile et les personnalités, afin d’écarter tout mobile de division. Pour des millions de citoyens, la quête de toute une vie est à un jet de pierre, et nombreux sont ceux qui ont à cœur d’installer durablement des institutions démocratiques avec une véritable représentativité.
Pour toutes ces raisons, des efforts supplémentaires ne seraient pas de trop pour trouver un consensus et des solutions constitutionnelles en tant que méthode de sortie de crise. En plus des partis et de la société civile, le gouvernement et le Parlement ont aussi un rôle à jouer dans cette conjoncture. C’est à ces institutions que reviendra la tâche de concrétiser les propositions du panel, à travers des lois.
El Moudjahid

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions