mardi 23 juillet 2019 02:47:04

Signaux positifs

PUBLIE LE : 13-07-2019 | 0:00 | El Moudjahid
Les partis, la société civile et les personnalités sont toujours à la recherche d’un consensus pour trouver les solutions constitutionnelles et sortir de la crise politique, avec comme l’un des principaux objectifs, la tenue d’une élection présidentielle le plus tôt possible. Au préalable, il est attendu que le gouvernement soumette le projet de loi portant création d’une instance indépendante pour organiser cette échéance. À l’heure où l’APN a enfin élu un nouveau président, rien ne s’oppose à ce que ce processus législatif soit enclenché pour aboutir rapidement à l’adoption des outils permettant de réunir les conditions idoines de la tenue du prochain scrutin.
De nombreux signaux sont venus conforter la volonté d’aller vers la consécration des revendications populaires, consistant essentiellement en le choix d’une personnalité qui aura entre les mains les destinées du pays pendant les cinq années à venir, afin de pouvoir entamer et finaliser les réformes politiques. Il y a eu, entre autres, la tenue de la rencontre de dialogue national qui a demandé le retour au processus constitutionnel. Ensuite, le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire a renouvelé, mercredi dernier, son engagement à maintenir les positions constantes allant dans le sens de la prise en considération des revendications du peuple et de ses aspirations légitimes, lors du processus consistant à trouver les solutions constitutionnelles à cette crise politique dans l'intérêt suprême de la patrie.
Cet impératif impose la mobilisation de tous les acteurs afin de préparer de manière effective et sérieuse la tenue de la prochaine élection, à travers l'adoption de la voie du dialogue national serein et constructif auquel ont fait appel de nombreux acteurs avec des initiatives d’un contenu réaliste et raisonnable. 
C’est le cas, notamment pour celle lancée par le chef de l’État, dans son discours à la veille de la célébration du 5 juillet marquant l’anniversaire de l’indépendance. Il a aussi tenu plusieurs réunions avec le Premier ministre afin de mettre en place le dispositif nécessaire pour faire aboutir ce processus de dialogue.
Autant de pas importants qui permettront de poursuivre les avancées vers l'instauration des assises d'un État de droit où prévaudra le progrès économique, la prospérité sociale et la cohésion sociétale, et où règnera la sécurité et la stabilité.
Néanmoins, ce ne sont pas les embûches qui manquent sur ce chemin, car certains veulent bloquer le bon déroulement du plan de sortie de crise et ces idées sont dictées par des cercles hostiles à l'Algérie et à ses institutions constitutionnelles.
À travers ce subterfuge, il y en a même qui croient qu'ils pourront échapper à la justice, mais une sérieuse mise en garde leur est adressée et aucun effort ne sera ménagé pour poursuivre la lutte contre la corruption.
L'appareil de la justice aura également à statuer, à propos de quiconque a l'audace d'attenter à l'Algérie, à l'avenir de son peuple et la pérennité de son État.
El Moudjahid
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions