samedi 17 novembre 2018 00:12:14

Une main de fer

PUBLIE LE : 10-09-2018 | 0:00 | EL MOUDJAHID

La consolidation de l’État de droit a été confortée à travers le texte de la Constitution, révisée en février 2016, que le gouvernement s’attelle à transposer dans la loi pour achever la réforme de la justice, laquelle a franchi déjà des étapes importantes.
Le gouvernement entend aussi, comme stipulé dans son plan d’action, poursuivre une lutte résolue contre la corruption et le trafic de drogue qui minent la société, et notamment la jeunesse, tout en réprimant la contrebande et le blanchiment d’argent qui portent atteinte à l’économie nationale et contribuent au financement du terrorisme et du crime organisé.
Tant de phénomènes qui minent la stabilité du pays, et ce au moment où il œuvre à enraciner davantage une démocratie apaisée et égalitaire entre les citoyens, sans jamais qu’un quelconque préjudice lui soit porté par ceux qui s’estiment au-dessus de la loi et qui dilapident les deniers publics.
Pour mettre fin à ces plans destructeurs, l’État a réitéré, par le biais du ministre de la Justice, la volonté de garantir une justice forte et indépendante, et de faire face ainsi aux différentes formes de corruption et aux autres maux sociaux.
«Chacun doit savoir que nul n’est au-dessus de la loi ou qu’il peut violer son autorité», a souligné le ministre, qui a mis en garde contre les dangers engendrés par la corruption et les fléaux qui rongent les sociétés et entravent leur progrès.  
Une annonce a même été faite de la création d’un pôle pénal dédié aux affaires financières qui sera doté de tous les moyens humains et matériels nécessaires lui permettant de mener sa mission avec efficacité.
El Moudjahid

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions