mardi 25 septembre 2018 05:04:41

Changement et enjeu

PUBLIE LE : 26-08-2018 | 0:00 | EL MOUDJAHID

Certains milieux, et notamment médiatiques, se sont interrogés sur les changements opérés récemment au sein de l’Armée nationale populaire, avec l’installation des nouveaux commandants des 1re et 2e Régions militaires. En faisant le lien avec la prochaine présidentielle, utilisant des termes pour le moins excessifs et si peu crédibles, les «spéculateurs» sont allés jusqu’à les qualifier de «purge», sans fournir le moindre argument.
Les nominations, mutations, affectations, promotions, rétrogradations ou mises à la retraite, ainsi que les mouvements opérés au sein des différentes institutions n’ont rien de si exceptionnel, car faisant partie du parcours professionnel des uns et des autres. Et on se demande bien pourquoi ce qui relève du banal et de l’exercice normal des responsabilités étatiques et de la gestion de la ressource humaine, au niveau de n’importe quel pays du monde, chez nous on en fait tout le temps une lecture politique de manière à susciter des polémiques stériles et à faire passer au second plan les véritables enjeux.
En procédant à l’installation, au nom du Président de la République, des deux commandants des Régions militaires de Blida et d’Oran, le vice-ministre de la Défense nationale a d’abord rappelé le contexte, celui de la célébration, par le peuple algérien, de l’un des événements phare de notre histoire contemporaine, à savoir le double anniversaire des Offensives du Nord-Constantinois, le 20 août 1955, et du Congrès de la Soummam, le 20 août 1956, pour ensuite évoquer la «responsabilité qui est à la fois une lourde charge et un grand honneur, notamment quand il s’agit de diriger des hommes, nécessitant une stricte conformité avec les normes et les conditions qui la régissent». Il a clairement fait savoir que «l’indice de la compétence et le critère du mérite sont le phare qui nous éclaire et nous guide tout au long du droit chemin que nous empruntons, qui vise l’ancrage du principe de passation des fonctions et des postes, à en faire une coutume militaire et une tradition à pérenniser, ouvrant ainsi les opportunités et motivant la ressource humaine, afin de valoriser son capital d’expériences et l’encourager à multiplier les efforts au service de l’ANP», dont la mission est de «faire face à tous les défis quelle que soit leur nature, et à défendre tous les remparts de la Patrie et à sauvegarder sa sécurité et sa stabilité». Voici la raison et l’enjeu non seulement du changement opéré, mais de l’existence même de cette noble institution républicaine et de toutes les autres forces de sécurité qui veillent à la quiétude et au bien-être du citoyen et du pays.  
EL MOUDJAHID

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions