samedi 18 aot 2018 21:36:01

Engagement

PUBLIE LE : 09-08-2018 | 0:00 | EL MOUDJAHID

L’engagement commun de nombreuses formations politiques et d’associations de la société civile à soutenir l’appel à un nouveau mandat pour le Président Abdelaziz Bouteflika est aussi l’occasion pour ces parties de procéder à un échange de vues sur la conjoncture socioéconomique du pays. Il n’est donc pas étonnant que l’un des principaux thèmes de ces débats soit les contours du caractère social de l’Etat qu’il s’agit de préserver, voire de renforcer pour le plus grand bien de diverses franges de la population. Outre la création de postes d’emploi et l’amélioration des conditions de vie en matière de logement, d’enseignement et de prise en charge sanitaire, l’Etat veille, effectivement, à apporter un grand soutien aux prix d’un nombre important de besoins de première nécessité et de prestations sociales. Le montant de ces différentes formes de soutien représente plus de 30 milliards de dollars annuellement.
C’est alors en toute logique que des pans entiers de la société expriment leur désir de voir ces réalisations se poursuivre lors du quinquennat qui s’annonce, voire au-delà. Une rencontre est même prévue lors de cet été par les partisans d’un nouveau mandat pour un débat sur les perspectives économiques et sociales de l’Etat pour les dix années à venir. La coordination entre tous les partis membres de la majorité présidentielle au Parlement ou au gouvernement a déjà franchi de grands pas, et le dossier en lien avec le développement du pays a été évoqué, mettant en exergue, à chaque déclaration publique de responsables de partis, les avancées du processus d’édification nationale enclenché après le rétablissement de la paix et de la sécurité, sans lequel aucun effort d’édification de la patrie dans plusieurs domaines n’aurait pu être entrepris et encore moins achevé.
Depuis quelques années, les effets des fluctuations de l’économie mondiale et de la chute des prix du pétrole ont entravé momentanément cet élan et induit une baisse des capacités financières de l’Etat. Et cela sans pour autant remettre en cause les principes de la politique sociale qui a vite repris ses droits.
El Moudjahid

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions