lundi 10 dcembre 2018 01:56:51

Vigilance

PUBLIE LE : 13-03-2018 | 0:00 | El Moudjahid

Nombreuses ont été les institutions étatiques et les corps de sécurité à avoir insisté, ces dernières semaines, sur les moyens de parvenir à réaliser l’objectif de l’éradication totale du terrorisme dans le pays et dans les espaces géostratégiques auxquels il appartient ou encore dans le reste du monde.
C’est le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a eu, d’abord, à adresser un message, à l'occasion de la tenue d’une session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur, dans lequel il a appelé à promouvoir l'action sécuritaire commune, en consolidant la coordination entre les organes et corps de sécurité. Le Président regrette que le monde arabe soit toujours le théâtre de véritables tragédies, conséquence d'une déstabilisation induite par les actes terroristes et les activités des groupes extrémistes, source de terreur et de violence.
Ces fléaux, l’ANP s’est engagée à les combattre jusqu’à leur éradication totale, comme l’a souligné l’organe de presse de l’ANP, El Djeich, dans sa dernière édition. D’autres corps, comme la Gendarmerie nationale et la DGSN, sont aussi des acteurs pivots dans le cadre de la poursuite de la lutte contre le terrorisme. L’expérience de toutes ces forces est continuellement sollicitée par les pays partenaires au sein de la Ligue arabe, de l’Union africaine ou du Mécanisme de Dialogue 5+5, ainsi qu’au niveau d’autres organisations régionales et de l’ONU.
C’est pour renforcer ces échanges, que le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a abordé le dossier avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel. Une occasion de mettre en exergue le rôle pivot de l’Algérie dans le combat contre la violence et l’extrémisme, pour leur éradication de la société.
Toujours dans l’espace continental, c’est le DGSN qui a appelé à l’intensification de l’échange d’informations au sein du Mécanisme de coopération policière africaine (Afripol) en matière de lutte contre toutes formes de criminalité, dont le terrorisme et le crime organisé.
Il ne pouvait en être autrement, étant donné que l’environnement régional de la plupart des États arabes et africains ne cesse d'enregistrer une activité inquiétante déclenchée par des groupes extrémistes qui pratiquent toutes les formes de criminalité et de violence.
Les groupes terroristes menacent, en effet, non seulement la sécurité de certains pays, en particulier, mais aussi celle de tous leurs voisins, ce qui est facilité par l’étendue de leur rayon d’action. Actions d’ailleurs meurtrières menées à même nos frontières.
Face à cette situation délicate et complexe, tous les États restent vigilants, de manière à garantir leur sécurité et leur stabilité.
El Moudjahid

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions