mardi 11 dcembre 2018 22:14:38

Peuples

PUBLIE LE : 17-02-2018 | 0:00 | EL MOUDJAHID

Il y a près de 30 ans, à la résidence d’État à Zéralda, cinq hommes d’État ont joint leur volonté pour créer un regroupement régional : l’Union du Maghreb arabe.
À l’occasion du 29e anniversaire de la création de cet ensemble, le Président Bouteflika a adressé des messages à tous les dirigeants des pays signataires du pacte constitutif, pour signifier, notamment, que cet anniversaire doit être considéré comme une opportunité pour mettre en avant les liens de bon voisinage entre les peuples. Des décennies après l’avènement de l’UMA, une évaluation du processus s’impose, pour une révision globale de son système de fonctionnement. À cet égard, il s’agit d’adapter cette alliance aux développements en cours, afin de permettre à cet édifice d’être un regroupement actif sur la scène internationale.
L’Algérie exprime ainsi son attachement constant à cette Union découlant d’un choix stratégique, qui nécessite une redynamisation, tant au plan des institutions qu’à celui des structures, pour relever les défis croissants et répondre aux attentes et aspirations des peuples.
Ces impératifs pourraient conduire à davantage d’unité, de complémentarité et d’intégrité, a souligné le Chef de l’État. À l’évidence, l’Algérie se soucie du rôle à accorder à l’Union dans un monde en constante évolution. Ce qui ne pourrait être rendu effectif sans l’adoption d’une démarche pragmatique, afin que le Maghreb soit pourvu d’une entité régionale active et s’impose dans les fora internationaux.
D’ailleurs, ce genre d’organisations fait florès de par le monde, au grand bénéfice des économies des différentes nations qui les composent. Que ce soit en Amérique, en Asie ou en Europe, on voit partout fleurir des unions régionales.
L’UMA est un marché qui regroupe des millions de consommateurs, et, avec des capacités fédérées, elle peut concrétiser des dossiers de coopération effective entre les pays qui la composent.
La coopération dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé et la migration clandestine est une autre mission qu’elle peut prendre en charge.
L’Algérie a toujours proposé l’instauration d’une coopération maghrébine véritable et effective dans ces divers domaines, qui peuvent englober le commerce illégal des armes et de la drogue. Le tout en lien avec ses voisins.
C’est l’accélération des événements dans les pays du Maghreb qui impose la coordination des positions, pour faire en sorte que l’UMA s’impose comme partenaire fiable face aux autres regroupements, à l’image de l’Union européenne. Si ces objectifs sont atteints, les fondateurs auront laissé un legs inestimable pour les générations futures.
El Moudjahid

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions