samedi 26 mai 2018 20:13:57

LOGIQUE ET UTILE

PUBLIE LE : 04-01-2018 | 0:00 | EL MOUDJAHID

La rencontre, hier, entre le parti du Front de Libération nationale, la Centrale syndicale et le patronat a suscité une polémique la veille de sa tenue. On a attribué au secrétaire général de la première formation politique du pays bien des intentions qu’il rejette en bloc. Comme le fait qu’une telle initiative soit perçue comme un «bras de fer» ou une attaque contre le Premier ministre, en faisant valoir le fait que ce dernier venait tout juste d’organiser une tripartite au cours de laquelle une Charte sociétaire a été paraphée par les partenaires socio-économiques. Une telle lecture, dont la grille est constituée par les prochaines présidentielles, ne semble pas la bonne, non seulement parce que cette échéance est encore assez lointaine mais aussi parce que la démarche gouvernementale applique le programme présidentiel. Aussi une telle demande, formulée par une formation politique qui est nettement majoritaire dans les institutions élues de la République, aussi bien au Parlement qu’au sein des assemblées populaires communales et de wilaya dont le renouvellement a eu lieu récemment, paraît logique et utile dans la mesure où cela élargit le consensus autour, notamment, de la question du partenariat public-privé qui a constitué la colonne vertébrale de la charte sociétaire. Oui, disposer d’une vision commune quant à la situation économique du pays en général et des mesures à prendre en particulier, revêt une grande importance d’autant plus que le terrain est déjà déblayé quant aux principes généraux. Le partenariat privé-public n’est pas une privatisation mais une prise de participation et les entreprises à caractère stratégique ne sont nullement concernées. C’est ce que les pouvoirs publics n’ont pas cessé de rappeler en insistant sur le fait que la préservation de l’emploi est au centre de leurs préoccupations et de toute politique empruntée. Ainsi, loin de remettre en cause les résolutions prises dans le cadre de la Tripartite, le parti FLN soutient et s’implique. Ce qui serait de nature à mieux cerner les enjeux et passer le plus rapidement possible aux actes en expliquant les avantages de la démarche aux hésitants. Le FLN est dans son rôle et il lui revient la tâche de descendre dans l’arène et de convaincre. Dans cet esprit, plus les mesures à prendre bénéficient d’une large communication et moins les résistances seront fortes. Et c’est tant mieux parce que les réformes pour une meilleure efficacité économique, sont certes nécessaires, voire indispensables, mais dans la clarté, la sérénité et la stabilité.
EL MOUDJAHID

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions