lundi 11 dcembre 2017 20:10:24

Nouvel élan

PUBLIE LE : 07-12-2017 | 0:00 | EL MOUDJAHID

La visite hier du président français dans notre pays a été l’occasion de relancer le dialogue politique, au plus haut niveau, concernant à la fois la relation d’exception, que les dirigeants des deux pays veulent promouvoir, et le nouvel élan à donner à une coopération économique et culturelle.              
Le message délivré, notamment lors de sa promenade pédestre au centre d’Alger, est celui d’un ami qui souhaite ouvrir une «page nouvelle» et accompagner notre développement. Avec le Président Bouteflika, sont évoquées les questions relatives à la coopération bilatérale, notamment économique, avec la perspective de l’équilibrer, de la densifier et de la diversifier, selon l’exigence de notre stratégie en la matière, c’est-à-dire accorder une place plus grande à l’exportation de produits hors hydrocarbures et ne plus se contenter, dans une économie ouverte et compétitive, des seuls échanges commerciaux. Sur ce plan, des avancées significatives sont enregistrées en un laps de temps assez court, puisque des litiges ont été réglés et des projets industriels structurants à travers la coproduction ont été mis en place. D’autres projets feront l’objet d’un examen approfondi, aujourd’hui, à l’occasion de la tenue, à Paris, sous la présidence des deux Premiers ministres, de la troisième session du comité intergouvernemental de haut niveau. Bien entendu, d’autres sujets, régionaux ou internationaux, comme la situation dans notre région et dans le monde arabe, la menace terroriste, les facteurs d’instabilité, sont au menu, et tout porte à croire que les convergences ont été plus nombreuses que les divergences d’approche et d’appréciation.                
En raison de la proximité géographique, de la densité des rapports humains, les atouts et les potentialités de l’un et de l’autre, avec le partenaire français, il y a une forte volonté d’aller de l’avant, soulignée à maintes reprises par les responsables des deux pays. Y compris sur la réconciliation mémorielle, indispensable et incontournable, où l’on enregistre des signes positifs, comme la disposition du président français à restituer les crânes de résistants algériens tués dans les années 1850 et conservés au musée de l’Homme à Paris. Bien que le chemin de la réconciliation authentique soit long et délicat, d’autres pas seront faits, nous en sommes convaincus, au fur et à mesure que les dossiers en suspens sont examinés et traités.
La visite que vient d’effectuer M. Macron est éminemment utile. Elle donne au partenariat bilatéral, une nouvelle dynamique, et à la refondation décidée en 2012,, un nouvel élan. Elle ne peut être que bénéfique, au vu des perspectives qu’elle ouvre, dépassant ainsi la vision passéiste, voire paternaliste, et prenant conscience des vrais enjeux, à savoir que l’Algérie a changé, profondément changé, qu’elle a des potentialités énormes, que sa jeunesse est ambitieuse, qu’elle demeure un pôle de stabilité et de sécurité au Maghreb, que ses institutions fonctionnent de manière démocratique et qu’elle a le profond désir d’évoluer de manière pacifique et pragmatique en s’ouvrant à tous les partenaires porteurs d’expérience, d’expertise et de plus-value.
EL MOUDJAHID

 

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions