mardi 21 novembre 2017 18:37:41

Libérer les initiatives

PUBLIE LE : 31-10-2017 | 0:00 | El Moudjahid

Quel que soit le point de vue porté sur les élections locales, qui devront se dérouler le 23 novembre prochain, un constat est irréfutable. C’est l’événement de l’heure que tous commentent en fonction des éléments qui sont à leur portée. Bien évidemment, les partis politiques et les candidats en lice appellent tous à un vote massif. Et si, au premier jour — et cela est normal — la rue n’a pas encore commencé a livrer ses appréciations sur les candidats (ces derniers n’ont pas, dans une proportion assez appréciable, investi le terrain de leur commune), les discussions des citoyens se sont focalisées sur  les chances et les pronostics des partis politiques, surtout ceux qualifiés par la vox populi de «poids lourds», de rafler la mise en décrochant le maximum d’APC et d’APW. Ces élections (est-ce nécessaire de le rappeler ?) concernent les collectivités locales. Des espaces objet de toutes les attentions, puisque c’est à leur niveau et en premier que se cristallisent toutes les attentes. «Nous voulons des APC qui soient au niveau du développement local, au service de la décentralisation et des Assemblées qui soient des parlements au côté de l’exécutif local, celui de la wilaya, et enfin des Assemblées qui soient de dialogue, de démocratie et de consensus», a dit le patron du RND. En somme, des espaces d’animation économique. Justement, l’ensemble des chefs de file et cadres des partis politiques, qui sont intervenus dès le premier jour du lancement de la campagne, ont souligné cet impératif de replacer les Assemblées élues (APC et APW) au cœur du développement local. En effet, que ce soit par la récupération de la totalité des prérogatives de l’élu, pour dynamiser sa mission localement (MPA), pour un développement territorial équilibré ( RND), l’attachement aux réalisations accomplies depuis 1999 (FLN), donner la parole au peuple dans la gestion des collectivités locales (FNA) ou la libération des initiatives des Assemblées locales (Front El-Moustakbal ), etc., tous se rejoignent sur la nécessité d’une plus grande décentralisation, pour permettre au terminal des structures étatiques qu’est l’APC d’opérer sa mutation et de devenir un véritable entrepreneur au service de ses administrés. En vérité, les prochaines Assemblées élues vont ouvrir un nouveau chapitre dans le rôle à jouer par ces entités élues. Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nourredine Bedoui, a annoncé que son département préparait un projet de loi relative aux collectivités territoriales réunissant les codes communal et de wilaya en un seul texte juridique. Un atelier permanent travaille à l'élaboration de ce texte. Si ce projet est validé à toutes les étapes prévues par la Loi fondamentale, les élus locaux auront plus de prérogatives pour agir au niveau de leur territoire.   
El Moudjahid
 

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions