mercredi 22 novembre 2017 00:03:50

Messages

PUBLIE LE : 23-10-2017 | 0:00 | EL MOUDJAHID

Une conférence de solidarité avec la cause du peuple sahraoui vient de se tenir à Paris, avec la participation de quelque 300 militants, issus des cinq continents et regroupant des représentants de gouvernements reconnaissant la République arabe sahraouie démocratique (RASD), des députés et membres élus nationaux et internationaux, des organisations politiques et syndicales, des associations d’amitié avec le peuple sahraoui, des ONG et des personnalités du domaine de la culture. Cela a cette particularité d’agir comme un éveilleur des consciences en rappelant les fondamentaux d’un conflit vieux de plus de quarante ans. Durant tout ce temps, l’occupant marocain a opté pour un calcul que généralement tous les colonialistes ont déjà expérimenté. Ce calcul, c’est la fuite en avant, c’est de tenter de brouiller les données du problème en utilisant les moyens connus, la répression bien sûr, sur le terrain, et la corruption, ou comme on le désigne dans le langage diplomatique, le «lobbying payant», au niveau des instances internationales ou des pays qui ont leur mot à dire au Conseil de sécurité. Bien entendu, l’occupant, comme tous les «malades», se croyant intelligent et tout le monde ayant la mémoire courte, ne remet pas en cause son attitude agressive et arrogante, il fait endosser la responsabilité de la situation aux autres, en l’occurrence notre pays, pour le cas sahraoui. Cette fuite éperdue en avant est peu productive et constitue une perte de temps pour chacun et pour tous, à commencer par le peuple marocain lui-même, sans compter les souffrances auxquelles sont exposées les familles sahraouies contraintes à l’exil ou à affronter à mains nues l’occupant. Cette conférence, la 42e du genre, ne démontre pas seulement que du point de vue de l’histoire, du droit et de la culture, la lutte du peuple sahraoui pour accéder à la liberté et à l’indépendance est noble et juste, mais interpelle également toutes les autorités onusiennes afin qu’elles honorent leurs engagements et traduisent dans les actes et sans attendre, les différentes résolutions votées, comme elle interpelle l’Union africaine à se mobiliser de manière permanente et à obliger le Maroc à respecter son Acte constitutif. Comme elle interpelle l’Europe et la France à assumer pleinement leur responsabilité, pour trouver une issue au conflit et s’éloigner de la realpolitik et du business, car, jusqu’à présent, l’une comme l’autre, ont fait partie du problème (en soutenant le Maroc), alors qu’elles doivent faire partie de la solution. Ce sont là autant de messages d’une extraordinaire clarté qu’adressent un peuple opprimé et ceux qui soutiennent son combat pacifique, politique et diplomatique, à toutes celles et à tous ceux qui peuvent l’aider à s’affranchir d’une occupation destructrice qui compromet la paix, la sécurité et la coopération dans toute la région maghrébine.
EL MOUDJAHID

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions