Action


PUBLIE LE : 01-10-2017 | 0:00 | PAR EL MOUDJAHID

Le Plan d’action du gouvernement, récemment adopté par les deux chambres du Parlement, décrié par les uns, loué par les autres, à l’évidence il n’y a là rien de plus normal dans le sens où cela concrétise le libre et plein débattement des mécanismes démocratiques huilés. Ce plan amplement discuté et débattu au sein des deux chambres du Parlement a le mérite, et cela est une réalité tangible, d’être étayé par des chiffres sérieux qui sont indéniablement le résultat du travail rigoureux d’experts en économie et d’être balisé par des échéances temporelles qui le rendent crédible et donc réalisable.
Comme tout plan de développement, il ne peut, bien sûr, prétendre être totalement parfait, la conjoncture nationale, et surtout internationale, connaissant des fluctuations que le plus fin des spécialistes, aussi doué fut-il, ne pourrait prévoir avec l’exactitude d’une horloge suisse. Ce plan, aussi exhaustif soit-il, ne saurait donc avoir la précision d’un travail d’architecte, mais la réalité est là et il faut prendre le taureau par les cornes, loin de toute démagogie et sans fioritures verbales. Il faut donc agir et pour agir il faut oser et surtout trancher et c’est justement ce que l’on attend d’un décideur.
Il faut donc trancher pour avancer, car seul celui qui ne fait rien ne se trompe pas.
Dans ce sens, certains partis d’opposition, dont pour une majorité d’entre eux, le nombre de militants ne pourrait même pas remplir un café, ont beau jeu de dénoncer l’incapacité du plan du gouvernement à prendre en charge les effets de la crise financière qui érode notre économie. Mais que proposent-ils au-delà des solutions biseautées, voire fumeuses présentées comme des panacées — quant elles existent — pour sortir de la crise, sans prise réelle sur la réalité de la situation socio-économique du pays qui nécessite des solutions tenant réellement compte des spécificités du développement.
Alors agissons et agissons vite, car nous n’avons pas le droit de pénaliser le devenir des générations à venir, ce serait d’abord trahir le legs de nos martyrs qui se sont sacrifiés pour ce pays. Le temps n’attend pas.
EL MOUDJAHID


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com