National et régional


PUBLIE LE : 28-09-2017 | 0:00 | PAR El Moudjahid

Après l’été et ses bruissements de rumeurs, la rentrée et ses incontournables annonces dans les secteurs traditionnels de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la formation, notre pays entame une année de travail qui promet d’être chargée, d’abord à court terme, avec les échéances électorales au niveau local, ensuite au niveau de la (re)construction nationale, pour poursuivre de façon plus prégnante la mise en œuvre du programme du Président de la République. Le plan d’action du gouvernement, examiné par le Parlement, décortiqué par les députés, commenté dans les réseaux sociaux, analysé à travers les nombreuses déclarations du Premier ministre, aura été sans conteste le dossier du moment. Comment assurer l'équilibre entre la sauvegarde de l'indépendance financière du pays et la poursuite du financement de la construction nationale ? Comment maintenir les politiques de l’État social et solidaire, au moment où notre trésorerie est dans le rouge ? Équation difficile, dont les éléments, on s’en doute, ne sont pas à rechercher exclusivement dans le calcul économique. La conscience de la difficulté, des choix difficiles à opérer appellent aux référents sociologiques qui travaillent le corps social. «Le défi de la sauvegarde de l'indépendance financière du pays concerne en fait toute la société, car c'est ensemble que nous devons évoluer d'une société de consommation vers une véritable société productive, une société qui réhabilitera le travail et l'effort, une société assainie des pratiques parasitaires du gain facile, même en dehors du cadre de la loi et même au détriment de l'intérêt de la collectivité nationale», a dit M. Ouyahia. Notre actualité ne se déroule pas uniquement intra-muros. Elle toque à nos portes, au niveau de nos sept frontières. Car, sur la scène internationale, cette actualité est porteuse de menaces multiformes. La crise au Golfe, la déroute de DAECH et le déplacement de ses légions en d’autres régions du monde, dont certaines se trouvent à nos portes. Cette même actualité est traversée par une lutte féroce entre producteurs d’or noir dans un marché ouvert, saturé. Mettre de l’ordre dans ces crises politiques ou de l’équilibre dans cette offre de pétrole nécessite un sens aigu du dialogue, de la vision prospective et d’une très grande capacité de sagesse, pour ne pas confondre l’intérêt immédiat, personnel avec l’intérêt général.
Intérêt général ? Une évidence dans ce monde globalisé où les meilleurs que l’on puisse tirer dans la durée sont inscrits dans l’effort collectif. L’accord d’Alger, qui a montré la voie pour les producteurs OPEP et non-OPEP, est l’illustration parfaite de cette vision inclusive pour le bien de tous, de même que sur le plan politique, l’accord de paix au Mali, signé à Alger, est un cas d’école pour toutes les tentatives en cours pour trouver une solution politique, pérenne aux crises qui secouent les sociétés. Des crises aux expressions multiples, mais à la même racine. Un échange inégal entre les nations et une répartition inéquitables entre les groupes à l’intérieur des sociétés. Deux plaques tectoniques qui entrent en collision et laissent échapper de leurs fissures, tout ce que charrie le monde comme maux et fléaux.
Maux et fléaux ? C’est le deuxième volet. Nous en avons notre lot. Un syndrome hollandais que nous traînons telle une grippe mal soignée depuis les années soixante-dix. Pourtant, les éléments de la guérison sont là, certes encore fragile, mais présents et largement acceptés et portés par de larges pans de la société, à compter par les partenaires sociaux du gouvernement. Qui aurait pensé, il y a une vingtaine d’années, que notre appareil productif, après avoir été systématiquement dynamité durant la décennie noire, démantelé à cause de l’effondrement des cours de l’or noir et de la dévaluation du dollar, allait se reconstruire, et de nouveaux espaces, telles les industries mécanique, pétro-chimique, pharmaceutique, agroalimentaires, émerger ? La conjoncture est complexe, difficile. Mais les défis sont faits pour être relevés.
El Moudjahid


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com