Projet phare


PUBLIE LE : 27-09-2017 | 0:00 | PAR El Moudjahid

Un des projets phares de la politique du Président de la République est sans conteste la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. Cette politique est inscrite dans le programme d’action du gouvernement Ouyahia. «J'affirme, au nom du gouvernement, notre attachement à l'application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, à la lettre et dans son esprit», a en effet indiqué le Premier ministre, lors de sa présentation du Plan d’action de son gouvernement au Conseil de la nation. Cette démarche, initiée par le Président de la République, a été accueillie à bras ouverts par la société, qui l’a approuvée massivement par le biais d’un référendum tenu en 2005. La Charte pour la paix et la réconciliation «ne souffre aucune contestation», a encore soutenu le Premier ministre. «Il n'y a aujourd'hui aucun doute quant à la réussite de cette démarche, même si au début, ce qui est normal, certaines appréhensions ont été exprimées au sein de la société, avant qu'elles ne soient dissipées suite au retour de la paix et de la sécurité à travers le pays», a-t-il appuyé. L’application des dispositions de la Réconciliation nationale, accentuée dans sa mise en œuvre par des orientations judicieuses du Président de la République, en rapport avec la promotion de la paix et de la stabilité, a permis aujourd’hui au pays d’éviter les contrecoups d’un environnement hostile sur le plan de la sécurité. La démarche du Chef de l’État a fait de l’Algérie un véritable «îlot de stabilité» au niveau régional, et le succès de la politique de la Réconciliation nationale a été bien au-delà de nos frontières. Ce que le Premier ministre ne manquera pas d’ailleurs de souligner, en affirmant que «l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale suscite l'intérêt de plusieurs pays et organisations internationales qui veulent s'en inspirer». Au Conseil de la nation, M. Ouyahia a également lancé un appel «aux égarés pour retourner au sein de leur peuple et de leurs familles». Un appel qui est donc destiné à quelques groupuscules terroristes qui écument encore nos maquis. Ces derniers, et dans le cas où il refusent la main tendue, «l’État les éliminera par la force ou ils seront jugés et condamnés sévèrement par la force de la loi», fera savoir le Premier ministre. «J'espère que mon appel sera entendu, et que ces éléments terroristes reviennent à la raison et rejoindront les milliers d'Algériens qui étaient, par le passé, dans les groupes terroristes», dit encore le Premier ministre. Pour M. Ouyahia, les leçons pouvant être tirées de la mise en application de l’expérience de la Réconciliation nationale sont au nombre de deux. Il s’agit, a-t-il expliqué, de «la nécessité d’unir les rangs quand il s'agit de faire face aux défis vitaux pour la Nation et pour l'État, et l'importance de la souveraineté dans la prise de décision lorsqu'il s'agit d'affronter les défis engageant le devenir du pays». En outre, le Premier ministre a fait remarquer que la présentation du plan d'action du gouvernement intervient dans un contexte régional marqué par des conflits, soulignant que la crise au Mali et en Libye «favorisent le terrorisme et le crime transnational, qui à son tour alimente le terrorisme». «Malgré ce contexte régional instable, l'Algérie parvient à préserver sa sécurité et sa stabilité, grâce notamment aux efforts de l'Armée nationale populaire et les autres forces de sécurité», a-t-il relevé, rendant, à cette occasion, un hommage appuyé à ces corps de sécurité. M. Ouyahia a, à cette occasion, réitéré la disponibilité du gouvernement à mettre tous les moyens nécessaires à la disposition des forces de sécurité, pour qu'elles puissent faire face à tous les défis sécuritaires.
    El Moudjahid
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com