L’essentiel


PUBLIE LE : 25-09-2017 | 0:00 | PAR El Moudjahid

Une semaine particulière. M. Ouyahia a présenté, dimanche dernier à l’APN, le plan d’action de son gouvernement.  Jeudi, à une écrasante majorité, son programme est adopté par les députés. Dans ses réponses aux interrogations et remarques des élus de la nation, mais aussi celles plus larges, de la société civile dans son ensemble, M. Ouyahia a apporté les clarifications argumentées, appuyées de données chiffrées, pour conforter l’opinion publique sur ce qu’il envisage de faire sur le terrain pour parachever le programme du Président de la République. Ne  l’oublions pas, si la démarche innove en certains de ses aspects ou apporte des formules pour accélérer la mutation de notre économie, en replaçant la production et la création de richesse au cœur de son programme, l’objectif ultime reste inchangé : pérenniser la nature sociale et solidaire de l’État. Maintenir les transferts sociaux, ne pas remettre en cause les acquis en direction de larges franges de la population, garantir la gratuité des soins et de l’éducation dans les établissements publics, poursuivre le développement sur les fronts social et économique exigent, et c’est une lapalissade que de le dire, de retrousser ses manches, de travailler. La justice sociale et la solidarité nationale constituent des «choix cardinaux», a souligné le Premier ministre, pour répondre aux «apprentis de l’opposition»… Ces voix qui  bénéficient d’espaces dans les médias, non pas pour appeler à l’union, au sursaut national et à l’effort collectif pour traverser, sans rien céder de notre souveraineté, cette étape difficile mais qui distillent le doute et la peur. Il est désolant de constater avec quelle légèreté, ces personnes, dont certaines — comble  du paradoxe —  ont occupé de hautes responsabilités, et qui, aujourd’hui, «découvrent» les errements de la puissance publique. Cette réécriture de l’histoire de leur trajectoire renseigne sur leur motivation réelle complètement noyée dans une ambition dévorante qui n’a d’équivalent que leur haine de ce pays qui leur a tout donné. L’opposition est nécessaire à l’équilibre des institutions. Encore faut-il qu’elle soit mue par des valeurs patriotiques. La patrie, ce mot qui les fait sourire, malgré les tensions régionales et les pressions exercées le long de nos frontières par des groupes narco-terroristes. Bien sûr, notre actualité ne se déroule pas uniquement sur le front interne. Celui qui a suivi le discours de notre ministre des Affaires étrangères à l’ONU, à l’occasion de la tenue de son Assemblée générale, aura certainement noté toutes les questions  soulevées par notre diplomatie et les moyens proposés pour apaiser les tensions. Crise au Golfe, déroute de Daech  et le déplacement de ses légions en d’autres régions du monde, dont certaines se trouvent à nos portes, lutte féroce entre producteurs d’or noir dans un marché ouvert, saturé... nous interpellent et exigent de nous une vigilance permanente et nous interdisent de nous opposer sur le secondaire.
El Moudjahid


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com