samedi 15 dcembre 2018 16:04:27

AU-DELÀ DE TOUTE POLÉMIQUE

PUBLIE LE : 11-07-2017 | 0:00 | EL MOUDJAHID

Pour des raisons que chacun connaît, à savoir les crises et les conflits, la question des réfugiés ne cesse de s’exacerber partout dans le monde, mais aussi chez nous. L’instabilité de certains pays du Maghreb, du Sahel, du Moyen-Orient, outre les milliers de morts et les destructions massives des infrastructures, ont jeté sur les routes incertaines de l’exil, des millions de personnes. Souvent, ces dernières ne sont guère préparées à cette épreuve, parce que fuyant la mort ou la faim. Son incidence sur notre pays est directe. Et si déjà les questions encore irrésolues de l’occupation israélienne de la Palestine et celle marocaine du Sahara occidental ont fait que notre pays accueille, par devoir de solidarité et de fraternité, des milliers de familles, depuis des décennies, les troubles récents en Libye, en Syrie ou au Mali ont donné au phénomène un caractère plus massif et autrement plus complexe.
Des structures d’accueil sont mises à la disposition des migrants par les pouvoirs publics afin de garantir leur dignité. Évidemment, et malgré toute la bonne volonté de l’Exécutif et de la société, la situation demeure délicate, et ce n’est certainement pas son exploitation politicienne qui la rendra meilleure. Les déclarations du secrétaire général du RND n’ont rien de stigmatisant ou de «choquant», mais expriment une réalité malheureusement peu brillante. Est-ce le fait de rappeler que la présence de ces personnes doit obéir à la loi et que parmi ces personnes, il existe des gens honnêtes et d’autres moins, qui pousse une ONG relayée par des titres locaux à estimer que les propos de cette personnalité politiques sont «scandaleux» ? Au-delà de toute polémique, la question est sérieuse et mérite toute l’attention nécessaire. Récemment interpellé à ce sujet à la chambre basse du Parlement, le Premier ministre a clairement faits avoir que l’Algérie entend assumer pleinement son devoir de solidarité, qu’elle s’honore d’accueillir ces réfugiés chassés de leur pays par la misère et la guerre, et qu’en attendant qu’une loi vienne consolider leurs droits, les services du ministère de l’Intérieur sont en train de faire un travail de recensement, pour identifier et connaître la situation et le nombre exact de ces réfugiés, afin de leur fournir les papiers nécessaires pour qu’ils puissent accéder au travail.
Au-delà de toute polémique, l’Algérie mobilise sa diplomatie pour s’attaquer aux racines du mal et faire en sorte que les interventions militaires étrangères cessent, que les différends politiques trouvent une solution politique dans le dialogue inclusif et la réconciliation nationale. C’est dire que l’attitude de notre pays vis-à-vis de cette problématique est humaine, raisonnée, pragmatique et bien loin des clichés que certains veulent lui coller à tout prix.
    EL MOUDJAHID
 

Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions