jeudi 14 novembre 2019 06:06:08

Le Coin du copiste : Redonnons vie à nos quartiers !

Un groupe d’artistes s’organise pour impulser une dynamique culturelle dans certains quartiers populaires.

PUBLIE LE : 14-09-2016 | 0:00
D.R

Un groupe d’artistes s’organise pour impulser une dynamique culturelle dans certains quartiers populaires. Ainsi, il est prévu à El Hamma, la création d’activités culturelles à partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 22 de ce mois à l’initiative de jeunes qui ont lancé un nouveau projet du nom de « El Medreb ». La signification doit être mise en corrélation avec une expression argotique tirée du parler algérien avec ses trouvailles en matière d’expression au sens original et parfois frondeur. Dans tous les cas le terme définit à la fois un lieu indéterminé et précis que seuls les initiés au langage peuvent comprendre. Toujours est-il, ce concept fait suite à un autre événement culturel qui avait pour dénomination « DJART’ 14, organisé, il y a deux ans par  le collectif « Transculturel Dialogue ». Pour en revenir au projet « El Medreb » dont il est question, il faut savoir qu’il est centré sur une recherche sur tout ce qui a trait aux bâtiments abandonnés en friche, industriels et patrimoine architectural d’El Hamma. Comme l’indiquent ses créateurs, le projet entend le contexte social et historique  du quartier de Belcourt et tout particulièrement l’aspect humain qui réside dans la mémoire collective des lieux et cela en sollicitant la participation des habitants de tout Belouizdad. Ce que désirent ces jeunes qui ont à cœur de redonner à ce quartier son âme et une vie, c’est de réaménager ces espaces abandonnés à leur triste sort afin de travailler de façon communautaire et solidaire à favoriser des rencontres qui ont pour objectif de rapprocher les gens grâce à des activités artistiques ou autres : « Pour ce faire, les bâtiments abandonnés, cinémas oubliés et autres espaces culturels et industriels d’antan qui seront investis par la nouvelle scène artistique algérienne. Myriam Zeggat, El Panchow, Hassan Ferhani, El 3 ou, l’Algerian Parkour Family et bien d’autres viendront partager leur talent et leurs visions avec les visiteurs ainsi que les habitants du quartier, afin de ré-imaginer ensemble ces espaces, en tant qu’espaces communs pour les rencontres sociales et culturelles de la communauté », rappelle cette source. Entre les récits urbains, les graffitis inscrits sur les murs inspirés d’El Hamma — entre autre intervention artistique — il est prévu également des projection de film classiques et d’autres plus récents comme L’opium et le bâton, d’Ahmed Rachedi ou encore Passage à niveau d’Anis Djaâd. Des tables-rondes proposant des réflexions sur les bâtiments anciens ainsi que des ateliers seront animés dans un hangar : « L’événement qui s’étalera sur 9 jours est libre et ouvert au public, qui pourra venir découvrir une autre facette d’un quartier à l’histoire méconnue », ajoute la même source.
L. Graba

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions