jeudi 28 mai 2020 00:26:10

Frontière ouest : Plusieurs tonnes de résine de cannabis saisies

Le Maroc, premier producteur mondial de kif traité, et 39 tonnes récupérées en 4 mois.

PUBLIE LE : 02-07-2016 | 0:00
D.R

Les réseaux de narcotrafiquants  continuent à introduire sur le territoire national de la drogue, plus particulièrement la résine de cannabis. Des tonnes de cette substance dangereuse introduites de la frontière ouest du pays sont récupérées par les services de sécurité chaque année qui cernent aujourd’hui le modus operandi des trafiquants de drogue organisés en réseaux bien structurés dont les tentacules sont déployées dans plusieurs pays, inscrits dans la catégorie des gros consommateurs. Depuis plusieurs années, le premier producteur mondial de ce poison qui a envahi de nombreuses régions de l’Algérie est incontestablement le Maroc.
«Le Maroc est resté, en 2014, premier producteur mondial de résine de cannabis», selon le rapport 2016 de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), publié jeudi dernier. Les rapports provenant des États membres sur les pays producteurs de résine de cannabis «suggèrent que le Maroc continue d’être le plus grand producteur mondial de résine de cannabis, suivi par l'Afghanistan et, dans une moindre mesure, le Liban, l'Inde et le Pakistan», souligne l’ONUDC dans son rapport 2016 sur les drogues, basé sur des données disponibles jusqu'à 2014.  Selon les chiffres fournis par l’ONUDC, le Maroc a produit en 2013 quelque 700.000 tonnes de cannabis.
La surface cultivée en cannabis avait alors atteint 47.196 hectares. Il faut savoir que les plantes de cannabis appartiennent au patrimoine culturel de la population marocaine minoritaire. Et le fléau de la drogue touche la santé publique, la sûreté nationale et les droits économiques, culturels et sociaux.  Pour contrecarrer les plans « machiavéliques » des réseaux de narcotrafiquants armés et dangereux, les services de sécurité ont déployé énormément de moyens humains et matériels. Une politique qui donne des résultats probants vue  les grosses quantités de résine de cannabis saisies mensuellement. À titre d’exemple, depuis le 20 juin dernier, les services de sécurité tout corps constitué confondu ont saisi, principalement à l’ouest du pays, près de 32 quintaux (3,2 tonnes) de kif traité destinés à répondre à la forte demande des dealers. En effet, plus de 17 quintaux de kif traité ont été saisis jeudi à Tlemcen, Chlef et Béchar, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. Onze autres quintaux de kif traité ont été saisis par des éléments de l'Armée nationale populaire (ANP), lundi à Béchar et Tlemcen,  dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.
La brigade des douanes d’El-Aricha (Tlemcen) a opéré, dans la nuit du mardi, la saisie de 1,5 quintal de résine de cannabis, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la direction régionale des Douanes de Tlemcen. La valeur de la drogue saisie est estimée à plus de 9 millions DA et de l’amende douanière à 115 millions DA. Une autre quantité de 155 kg de kif traité a été saisie, et cinq individus ont été arrêtés par la brigade divisionnaire des douanes de la même localité.
Les services de la sûreté de la wilaya d'Alger ont eux aussi procédé cette semaine, au niveau de la circonscription de Baraki, à la saisie d'un  kilo de cocaïne «pure» et à l'arrestation de quatre individus, dont une femme, pour «importation et trafic de drogues dures», a indiqué, mardi dernier à Alger, le chef de sûreté de la circonscription de Baraki, le commissaire de police Khaled Mniî.
Les mêmes services de wilaya ont démantelé, lundi dernier à Birtouta, une bande criminelle sévissant sur l'axe Béjaïa-Alger. Cette opération a permis l'arrestation de 4 individus pour «transport, détention et commercialisation de drogue», et la saisie de plus de 10 kg de cannabis.
Les éléments de la brigade mobile de la PJ de la sûreté de la daïra de Sebra (Tlemcen) ont saisi, dans la région frontalière de Sidi Medjahed, une quantité de 12,5 kilos de kif traité provenant du Maroc. Pour rappel, une quantité de 38,7 tonnes de résine de cannabis a été saisie en Algérie durant les quatre premiers mois de 2016, dont plus de 77% à l'ouest du pays, a-t-on appris lundi auprès de l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). La quantité de résine de cannabis saisie durant les quatre premiers mois de 2016 a enregistré «une baisse de 15,54%» par rapport à la même période de 2015, en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire aux niveaux des frontières, selon une source proche de l'Office qui relève que malgré cette baisse les quantités saisies restent «encore élevées».
Aussi, plus de 15 tonnes de résine de cannabis et près de 2 kg d'héroïne ont été saisis durant les 5 premiers mois de l'année 2016 par les éléments de la police, avait indiqué, jeudi dernier, le commissaire principal, Djamel Guissoum, chef de service au Centre de la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes à la DGSN.
 Mohamed Mendaci
 

  BirTouta
  10 kg de cannabis récupérés

 Les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont  démantelé, à Birtouta, une bande criminelle sévissant sur l’axe Béjaïa-Alger.
Cette opération a permis l’arrestation de quatre  individus, pour «transport, détention et commercialisation de drogue», et la saisie de plus de 10 kg de cannabis, a indiqué, jeudi, le chef de la brigade de la police judiciaire relevant de la circonscription administrative de Birtouta, le lieutenant Younes  Ben Taïba. Il précisé dans une déclaration à la presse, à l’issue de la présentation de la quantité de drogue saisie et des individus arrêtés, âgés entre 19 et 42  ans, que les service de la sûreté de la wilaya d’Alger ont pu mettre fin aux activités de cette bande criminelle et saisir plus de 10 kg de cannabis, et un taxi utilisé pour l’acheminement de la drogue, ainsi qu’une somme de quarante-quatre mille dinars Cette bande agissait à partir d’El-Kseur (Béjaïa) en direction de quatre communes de la capitale, en l’occurrence El Biar, Aïn Naâdja, Aïn Benian et Birtouta, a-t-il ajouté.        
  Concernant les tenants et les aboutissants de cette affaire, le lieutenant  Ben Taïba a expliqué que la brigade de la police judiciaire de Birtouta a arrêté,  dimanche dernier, trois individus qui étaient à bord d’un véhicule, dont le conducteur (31 ans) avait sur lui une quantité de 150 gr de cannabis. Ce dernier a fourni le nom de son dealer, un taxi résident à Gué de Constantine (Aïn Naâdja) âgé de 42 ans, et qui s’est avéré être une repris de justice dans des affaires similaires.       
   Le dealer a été arrêté, lundi dernier à Birtouta, suite à une opération montée par la brigade de la police judiciaire qui a découvert, dans son taxi, plus de 10 kg de cannabis conditionnés dans 20 paquets de 500 gr chacune, a encore ajouté le lieutenant Ben Taïba. Les mis en cause ont été présentés devant la juridiction territorialement compétente.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions