vendredi 16 novembre 2018 20:02:56

M. Tebboune sur le site de la grande mosquée d’Alger : Le projet sera livré à la fin de l’année

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a accusé, hier, des parties algériennes d’être à l’origine de « la virulente campagne », contre le projet de la Grande Mosquée d’Alger, rejetant toute idée que le bureau d’études allemand, ou même la France, ne soient derrière cette campagne.

PUBLIE LE : 24-04-2016 | 0:00
Ph : Wafa

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a accusé, hier, des parties algériennes d’être à l’origine de « la virulente campagne », contre le projet de la Grande Mosquée d’Alger, rejetant toute idée que le bureau d’études allemand, ou même la France, ne soient derrière cette campagne.

«La France est un pays ami, mais aussi l’Allemagne et la Chine », a-t-il précisé, soulignant que la réception de la Grande Mosquée sera effective à la fin de l’année en cours, et que les travaux complémentaires devraient s’achever au premier trimestre 2017.
Apparemment remonté contre l’attitude de certains détracteurs du projet, Abdelmadjid Tebboune a salué dans ce contexte, la coordination "sans précédent" entre l'agence qui supervise le projet, la société chinoise de réalisation "China State Construction  Engineering Corporation"(CSCEC) et le bureau d'études français "EGIS". Le ministre qui a effectué une visite de travail et d’inspection au chantier de la Grande Mosquée, a défendu l’état d’avancement des travaux, soulignant encore une fois, en marge de cette visite, que le projet "sera livré dans les délais fixés", ajoutant que les travaux avancent à un "rythme remarquable". Ce "haut" niveau de coordination a permis un avancement notable des travaux, ce qui a fait dire au ministre que lors de sa dernière visite au même projet, le minaret était à son 9e étage. Aujourd’hui il est au 19e étage avec une hauteur de 120 mètres. Pour ce qui est de la coupole, celle-ci promet d’être immense,   puisqu’elle va couvrir toute la salle de prière. D’ailleurs celle-ci sera réalisée en Chine, et il est prévu que cette réalisation, une merveille du genre, nous précise-t-on, sera envoyée de Shanghai le 6 mai et  commencera à être montée et installée après le mois de Ramadhan Les travaux de réalisation de la salle de prière, des 37 étages du  minaret et de la plupart des structures seront donc achevés entre la fin 2016 et la fin du premier trimestre 2017, selon les assurances du maître d’œuvre et des différents intervenants que le ministre a rencontrés sur place. Les travaux d'ornement et de décor seront confiés à un bureau d'études international spécialisé et réalisés par des artisans algériens, a également affirmé Abdelmadjid Tebboune. Pour les travaux de pose du marbre, M. Tebboune a souligné que la  priorité sera accordée aux producteurs nationaux, indiquant que les différents opérateurs locaux avaient convenu de partager les tâches et les quotas.     
Concernant la salle de la prière, le ministre a estimé que les travaux avancent à une cadence remarquable. Un avis d’appel d’offres sera lancé incessamment pour le choix de l’entreprise qui se chargera des travaux de décoration.  Revenant sur la polémique créée suite aux critiques émanant d’un prétendu bureau d’études allemand, le ministre a démenti toutes ces allégations, précisant qu’il s’agit d’une personne algérienne qui a sous-traité avec ce bureau, tout en mettant en exergue le fait que le projet, depuis son lancement, a eu des opposants et des partisans. Le ministre a qualifié les critiques contre la mosquée de « campagne virulente » qui n’a pas lieu d’être, parce que cet édifice servant de lieu de culte, de culture, de loisirs et d’enseignement, va également servir en tant que témoin civilisationnel de marque, aux générations futures.   Il faut dire que ce monument architectural d’inspiration arabo-musulmane est d’une envergure inédite dans notre pays. S'étendant sur plus de 20 hectares, la Grande Mosquée d'Alger compte  une salle de prière d'une superficie de 20.000 m², une esplanade et un minaret d'une hauteur de 270 m, outre une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, des jardins, un parking, des bâtiments administratifs, de la protection civile et de la sécurité ainsi que des espaces réservés à la restauration.         
Salima Ettouahria

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions