vendredi 16 novembre 2018 20:07:38

Promotion de la création culturelle : Signature d’un traité entre l’ONDA et le groupe Ennahar

Un traité qui devrait faire le bonheur de la corporation artistique a été signé hier, au palais de la Culture Moufdi-Zakaria à Alger, entre l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), et le groupe Ennahar.

PUBLIE LE : 28-01-2016 | 0:00
D.R

Un traité qui devrait faire le bonheur de la corporation artistique a été signé hier, au palais de la Culture Moufdi-Zakaria à Alger, entre l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), et le groupe Ennahar. En présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, et du président de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), Miloud Chorfi, cette initiative est la première en son genre entre une chaîne de télévision privée et l’ONDA, dans le but d’assurer les droits et la rémunération des artistes algériens.
Le ministre de la Culture a qualifié ce traité, qui donne l’autorisation à la chaîne d’exploiter les œuvres culturelles des artistes ayant inscrit leur œuvre à l’ONDA, d’«étape historique et importante dans l’établissement des règles professionnelles des artistes et des métiers de l’audiovisuel». Il a par ailleurs mis en avant l’importance de la signature d’un tel traité à l’aune des changements mondiaux du domaine de l’information et du développement de la production artistique. M. Mihoubi a précisé que cette convention, qui maintient les droits de la corporation artistique, s’inscrit dans la perspective de «la consécration de la culture du respect des droits et de la loi».
En présence d’une pléiade d’artistes des différents arts, M. Chorfi a affirmé que cette initiative «juridique et légitime est d’une grande noblesse vis-à-vis de la corporation artistique». «La convention d’aujourd’hui est historique, car il s’agit de la première chaîne de télévision privée algérienne, j’espère que les autres chaînes privées feront de même, dans le but de sauvegarder les droits des artistes créatifs, et de veiller sur leurs droits dans le cadre des lois de la République», a-t-il souligné.
En outre, et après la signature du traité, le directeur général du groupe Ennahar, Anis Rahmani, a déclaré qu’il s’agit d’une initiative personnelle pour sauvegarder les droits des artistes. «Notre entreprise compte dans son effectif des artistes, notamment des réalisateurs, il était de notre devoir de veiller sur les droits de la famille artistique, d’autant plus que cette signature va faciliter le téléchargement des œuvres sur internet de façon légale», a-t-il fait savoir. De son côté, Sami Ben Cheikh El-Hocine, directeur général de l’ONDA, a remercié la chaîne Ennahar d’être la première à répondre favorablement à cette initiative qui met en valeur les sacrifices des artistes, tout en espérant d’autres réponses favorables des autres chaînes. «Nous allons signer, dans les jours à venir, d’autres conventions avec des chaînes privées algériennes. Cependant, nous avons fixé la date du 15 février comme dernier délai pour l’ensemble des chaînes privées de droit algérien afin de régulariser leur situation. Au cas contraire, je serai dans l’obligation d’aller vers le droit international, il s’agit avant tout d’un acte noble au service des droits de la corporation artistique», a-t-il soutenu.
Cette initiative est entrée en vigueur à partir du premier janvier de l’année en cours ; elle permet, entre autres, aux artistes créatifs et producteurs algériens, de bénéficier de leurs droits de rémunération contre l’exploitation de leurs œuvres dans le cadre de leur diffusion sur les fréquences d’Ennahar TV.
Kader Bentounès

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions