vendredi 20 septembre 2019 23:44:40

Avec 500 millions d'adultes, l'obésité a doublé dans le monde en 30 ans

La prévalence de l'obésité a quasi doublé en près de 30 ans dans le monde et touche 500 millions d'adultes, davantage les femmes que les hommes, la palme du surpoids parmi les pays riches allant aux Etats-Unis.

PUBLIE LE : 04-02-2011 | 16:42
D.R

La prévalence de l'obésité a quasi doublé en près   de 30 ans dans le monde et touche 500 millions d'adultes, davantage les femmes   que les hommes, la palme du surpoids parmi les pays riches allantaux  Etats-Unis.    

Des chercheurs -Majid Ezzati, de l'Imperial College de Londres, Salim Yusuf   et Sonia Anand, de l'Institut de recherche Population/santé de Hamilton,   Canada- ont étudié la progression du surpoids entre 1980 et 2008 chez les   personnes de plus de 20 ans.     
Le surpoids est atteint quand l'indice de masse corporelle (IMC, rapport du   poids au carré de la taille en mètre) dépasse 25, l'obésité quand il atteint   30. A 35, on parle d'obésité sévère.   En 28 ans, l'IMC a augmenté aussi bien chez les hommes que chez les femmes.  
Dans le monde 1,460 milliard d'adultes sont en surpoids et la prévalence de   l'obésité a quasi doublé, touchant 205 millions d'hommes et 297 millions de   femmes -soit 9,8% des hommes et 13,8% des femmes.     Dans les pays riches, les Etats-Unis, avec une forte montée depuis 1980,   gardent la palme du surpoids avec un IMC de plus de 28, tandis que le Japon a   l'IMC le plus bas.     
Les femmes du Bangladesh sont les plus maigres du monde, comme les hommes   de RDCongo.     
Cas unique en Europe occidentale et rare dans le panorama mondial, l'IMC a   baissé en 28 ans chez les femmes d'Italie, tandis qu'il n'augmentait que très   peu en Belgique, en Finlande et en France.     
Les femmes de Suisse sont les plus minces d'Europe, suivies ex aequo par   celles de France et d'Italie. Chez les hommes, les Français sont les plus   minces d'Europe. Les chercheurs rappellent que le surpoids est un facteur de risque   important pour les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer et   serait à l'origine de quelque 3 millions de morts chaque année.     
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions