mardi 12 novembre 2019 02:57:11

Changements climatiques et développement durable : Impliquer l’enfant dans la protection de l’environnement

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, et la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, ont présidé, hier matin, au niveau de l’auditorium Aïssa-Messaoudi de la radio algérienne, une conférence internationale sur «Les enfants face aux changements climatiques et le développement durable».

PUBLIE LE : 29-11-2015 | 0:00
Ph. : Nacéra

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, et la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit, ont présidé, hier matin, au niveau de l’auditorium Aïssa-Messaoudi de la radio algérienne, une conférence internationale sur «Les enfants face aux changements climatiques et le développement durable».

Organisée sous le slogan «L’enfant impliqué dans la prise de décision pour un avenir meilleur» par les ministères de la Communication, et de l’Éducation nationale en collaboration avec l’université des sciences de la technologie Houari- Boumediene (USTHB-FSTGAT), la rencontre internationale à laquelle ont pris part des élèves issus des écoles des trois cycles des 48 wilayas a été une occasion pour ces élèves d’exprimer leur avis sur la situation actuelle de l’environnement, pas seulement dans leur pays, mais également aux quatre coins de la planète. Dans son intervention, la première responsable du secteur de l’Éducation a suggéré, aux enfants et aux élèves plus particulièrement, de s’impliquer dans la prise de décision pour la protection de l’environnement. Elle a également incité les enfants, «avenir de la nation», à participer dans la lutte contre la pollution de l’environnement, chacun à son niveau. La ministre a indiqué que «la rencontre devra déboucher sur un projet en collaboration avec le centre de recherche en énergies renouvelables qui vise à encourager les enfants à préserver l'environnement et à leur faire découvrir les réalisations de l'Algérie en matière d'énergies renouvelables». Mme Benghebrit a estimé que son département «est concerné par la question  de la préservation de l'environnement». Pour sa part, le ministre de la Communication, Hamid Grine, a souligné l'importance des campagnes de sensibilisation menées par les médias, notamment  publics, pour préserver l'environnement et le développement durable depuis 2014. Les élèves, tout sourires pour cette occasion, ayant mis leurs habits des beaux jours, ont défilé sur le podium pour présenter leurs exposés relatifs aux changements climatiques et à l’agression de la nature par l’homme. Dans sa présentation, Serine, d’Oum El-Bouaghi, a exposé, devant les deux membres du gouvernement, «le rôle néfaste de l’être humain dans la détérioration du climat et les agressions à répétition sur la couches d’ozone, protectrice de la planète terre». Elle regrettera également le développement industriel qui n’accord point d’importance à l’aspect écologique, provoquant, par la même occasion, «la disparition d’une partie de la faune et de la flore». «Des animaux et des plantes sont aujourd’hui en voie de disparition du fait de la politique irréfléchie des hommes», a-t-elle écrit. Pour le petit Karim, de Médéa, pas plus haut que trois pommes, «le développement durable est la solution pour contrer toutes les crises qui guettent l’économie nationale». «Le développement durable est une notion qui vise à prendre en compte, outre l'économie, les aspects environnementaux et sociaux qui sont liés à des enjeux de long terme», a expliqué le petit bout de chou vêtu d’un beau costume foncé. La conférence a été marquée par la présentation de plusieurs activités d'élèves des trois cycles, et d'une pièce théâtrale intitulée Ensemble pour protéger l'environnement, jouée par des élèves  trisomiques. Une pièce fortement applaudie par l’assistance. Par ailleurs, la ministre de l’Éducation a déclaré que la Charte d'éthique et de stabilité du système éducatif sera signée aujourd’hui, par huit syndicats, alors que deux autres ont boycotté le processus, précisant également que «les portes restent ouvertes pour les parties qui ne sont encore prêtes à signer».
Elle a indiqué, à l’occasion, qu'aucun délai n'a été fixé. Sur un autre registre, à savoir la violence dans les écoles, la ministre indique que des mesures seront prises, dans ce sens, la semaine prochaine, à l’issue de la réunion mixte regroupant des représentants de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), et ceux du ministère de l’Éducation.
Mohamed Mendaci
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions