Le musée du Moudjahid d’IFRI : Un lieu de pèlerinage pour les nouvelles générations

Ce musée qui demeure le symbole de cette héroïque lutte de libération a été inauguré en 1984 par le défunt Président Chadli.
PUBLIE LE : 01-11-2015 | 0:00

Situé à 8 kilomètres du chef-lieu de la commune d’Ouzellaguen, appelée également commune Ighzer Amokrane, et niché en plein milieu d’une forêt verdoyante, entouré d’un ensemble de  maisons de style kabyle avec des murs en pierres et des tuiles  rouillées, le musée d’Ifri domine le village et se positionne en haut lieu de pèlerinage qui accueille chaque jour des dizaines de visiteurs pour découvrir les valeureuses pages de l’histoire écrites, lors d’un congrès historique tenu sur le lieu un 20 août 1956 avec les chefs de régions et des moudjahidine qui ont prêté serment de libérer le pays du joug colonial. Ce musée qui demeure le symbole de cette héroïque lutte de libération a été  inauguré en 1984 par le défunt Président Chadli. En cette occasion, ce lieu a accueilli la grande vedette Warda El-Djazaïria qui chanta pour la première fois «le congrès à Ifri». Dès lors, le musée d’Ifri est inscrit dans le patrimoine historique de l’Algérie. Constitué d’une grande salle  où sont exposés, sur les murs et dans des armoires vitrées sécurisées, des vieilles armes et munitions, des portraits de martyrs et moudjahidine, des tenues de moudjahidine, dont celle du colonel Mira Abderrahmane, des manuscrits et coupures de journaux, ainsi  qu’un drapeau national confectionné a la main et qui date de 1954. Du côté opposé, sont exposés des hélices d’hélicoptères, des chaussures et treillis, des casques et des canons rouillés. Juste à côté de cet endroit d’exposition, se dresse une bibliothèque  avec plus de six cents ouvrages destinés essentiellement aux étudiants, chercheurs et enseignants qui se documentent sur l’histoire algérienne. Ce musée, qui dépend du musée régional de Tizi Ouzou, est dans un état de délabrement avancé  par le manque d’entretien et surtout l’absence d’autonomie locale pour sa  gestion et son fonctionnement. Selon le secrétaire général de la commune d’Ouzellaguen, «une fiche technique de réhabilitation totale avec une étude et réalisation, avec de grosses réparations a été élaborée et transmise au secteur de la Culture, mais, pour l’instant, il n y a aucune opération engagée ni travaux lancés et qui sont inclus dans le programme communal de développement. Néanmoins, l’APC intervient en faveur de ce musée en lui assurant le mazout pour le chauffage, le transport pour les déplacements et le pavoisement des lieux dès que les besoins sont exprimés». Par ailleurs, la stèle érigée à l’entrée de ce musée ne comporte aucune liste de martyrs de la région,  comme nous l’a bien souligné Ami Mohand Arab, un moudjahid de la localité : «En plus qu’aucun martyr n’est inscrit sur cette stèle, le musée nécessite des grosses réparations pour qu’il retrouve sa vocation de lieu d’information et de documentation sur l’histoire de l’Algérie. Depuis 1984, les choses n’ont pas changé ici, bien que le village ait bénéficié d’un programme de développement avec la route qui est goudronné, les chemins bitumés, une école pour les enfants, une adduction d’eau potable, tout cela grâce à l’implantation de ce musée qui est visité très fréquemment, surtout en période d’été avec les festivals et les visites organisées où le nombre de visiteurs dépasse les 500 personnes jours.» Mais ces visiteurs qui affluent vers le musée effectuent également une virée à la vieille maison, constituée de deux petites pièces, qui a abrité les travaux du congrès de la Soummam, le 20 août 1956. Ainsi, le musée d’Ifri, qui demeure incontestablement un symbole de cette lutte armée qu’a menée le peuple algérien, mérite une attention plus particulière avec le lancement des travaux de réhabilitation et surtout la délocalisation de sa gestion vers la direction des moudjahidine de Béjaïa.
    M. Laouer 

 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com