dimanche 18 aot 2019 00:07:01

Sites historiques : Classement du mausolée de Syphax au patrimoine mondial

Travaux d'urgence pour la restauration du site

PUBLIE LE : 07-10-2015 | 23:00
D.R

Le dossier de classement en tant que patrimoine mondial du site archéologique et historique du mausolée royal de Syphax (3e  siècle avant JC), connaît une "avancée significative", a-t-on appris du directeur de la culture de la wilaya d’Ain Temouchent.  Classé monument national en août 2013 par le ministère de la Culture, ce site est programmé pour être classé par l’UNESCO, en tant que patrimoine  mondial, a indiqué Karim Bouarfa à l’APS, soulignant que la visite en juin dernier au site archéologique de Siga et au mausolée royal de Syphax faisant  partie du royaume de Numidie, par une délégation tchèque d’experts en archéologie,  "augure de grandes possibilités de protection et de sauvegarde de ce site".  Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre du mémorandum d'entente sur  la coopération algéro-tchèque dans le domaine du patrimoine culturel, signé  à Alger entre le ministère algérien de la Culture et la Direction générale du  Musée national tchèque, a "multiplié les chances de classement du site", a-t-il  soutenu.   Le royaume de Numidie est destiné à "être classé patrimoine mondial  de l’UNESCO", avait indiqué le Directeur général du Musée national tchèque,  Michal Lukes, précisant que ce mémorandum vise une coopération dans le domaine  de l’archéologie, précisément au site de Siga. "L’importance mondiale de ce site n’est plus à démontrer, d’où l’intérêt  de le restaurer et de lancer des recherches et des fouilles sur place", avait-il  souligné.  En attendant ce classement, ce mausolée qui se fait "remarquer" par  un accès difficile, bénéficiera prochainement d’une opération d’ouverture d’une  piste en vue de le désenclaver, a-t-on appris de la wilaya d’Ain Temouchent. Lors d'une journée nationale de vulgarisation agricole, le wali, Hamou  Ahmed Touhami, a instruit le conservateur des forêts pour prendre en charge  cette action.  La piste prévue sur moins d’un kilomètre évitera aux visiteurs, notamment  les connaisseurs en patrimoine archéologique, les difficultés d’accès actuelles.  En effet, pour arriver à ce riche patrimoine, il faudra chercher au sud-ouest  de la Tafna, emprunter le pont qui enjambe le cours d'eau à son embouchure et  effectuer quelques kilomètres, à travers une riche vallée intérieure de la commune  "Emir Abdelkader," pour trouver, en premier lieu, Siga, royaume de Syphax, puis  escalader le mont de Skouna au village de Beni Ghenam, pour atteindre le mausolée.  Ce dernier est situé, précisément, au sommet de la colline "Skouna"  à 220 mètres d'altitude sur la rive droite de la "Tafna" et en surplomb du site  de "Siga-Takembrit".   De son vivant, "Syphax avait demandé à être enterré à cet endroit pour  voir son royaume de Siga grandir", a évoqué le même responsable.  Le futur classement permettra, non seulement, de préserver et protéger  le site, mais aussi de l’inscrire dans le plan de protection et de mise en valeur  des sites archéologiques adopté, en 2014, par l’Assemblée populaire de wilaya.

Travaux d'urgence pour la restauration du site
Des travaux à lancer en urgence pour la restauration de ce site permettront  également de remédier aux actes de vandalisme ayant conduit à sa dégradation,  indique-t-on.  Des trous profonds ont été creusés au niveau de son souterrain au point  où "le site est menacé d’effondrement", précise-t-on, ajoutant que les fouilles  anarchiques, pratiquées dans les caveaux du monument, risquent de "déstabiliser  irréversiblement la structure et faire perdre un joyau unique de l'architecture  funéraire libyco-punique (entre le troisième et le deuxième siècle avant JC),  a-t-on souligné. Comme mesures urgentes visant sa protection, l’Office de gestion des  biens culturels protégés (OGEBC) a désigné deux gardiens pour surveiller en  permanence le site, outre l’installation d’une clôture en Zimmerman pour sa  protection. Cette opération sera réalisée prochainement, a indiqué le directeur  de la culture par intérim. 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions