vendredi 06 dcembre 2019 20:37:48

3e édition de « Al-Tiba9 » au musée national du Bardo : L’art dans tous les possibles de l’expression sociale

L’exposition de peintures et de dessins, de photographies insolites, de vidéos d’art et de performances artistiques, ouverte le 1er septembre, est une halte rafraîchissante et fascinante qui regroupe les travaux de quelque 14 artistes, américains, asiatiques, italiens, allemands, espagnols et algériens, invités, à l’occasion de cet événement artistique annuel, par le collectif Asswad.

PUBLIE LE : 07-09-2015 | 0:00
D.R

L’exposition de peintures et de dessins, de photographies insolites, de vidéos d’art et de performances artistiques, ouverte le 1er septembre, est une halte rafraîchissante et fascinante qui regroupe les travaux de quelque 14 artistes, américains, asiatiques, italiens, allemands, espagnols et algériens, invités, à l’occasion de cet événement artistique annuel, par le collectif Asswad. Toutes les réalisations - certaines en live - de ces jeunes gens sont d’une modernité criante et d’une désinvolture ahurissante dans une expression qui oscille entre le surréalisme, l’abstraction lyrique et la spiritualité engagée.

Le thème de l’édition 2015 repose sur une réflexion intérieure qui innove dans la création par référence à la culture ambiante et qui joue entre tous les possibles de la réalité environnante ou imaginaire, dans une forme de complexité qui veut mettre en équation la simplicité et l’organique comme preuve tangible de l’existence de notre être intérieur.
C’est une attitude adoptée par ces artistes qui s’appuient sur la création et la culture pour faire ressortir leurs sentiments face à une époque emportée par un tumulte inquiétant et menaçant, un univers morose et froid qui les poussent à faire valoir des productions atypiques surgies de leur soif de renouveau, telle une envolée céleste. Nous avons échangé quelques paroles avec les artistes présents qui nous ont parlé de leurs réalisations artistiques. Ainsi, Albert Coma Bau, qui nous vient de Barcelone et qui visite l’Algérie pour la seconde fois et compte y séjourner un mois, peint et dessine à l’encre de Chine et nous renseigne sur sa démarche esthétique dans un anglais approximatif : «Je pensais à mettre en relief un horizon comme des lignes enchevêtrées et me demandais comment celui-ci pouvais apparaître à l’humanité. Je peins des corps mouillés qui s’entrelacent, et c’est ma manière de dire comment ils se sentent libres. Je trace ces lignes pour montrer comment nos corps se retrouvent à la naissance. Je ne veux pas montrer des corps rigides, je dessine plusieurs lignes pour exprimer le mouvement des corps parce que la vie, pour moi, est mouvement, car je pense que nous autres humains, avec les nouvelles technologies, nous nous retrouvons isolés des autres.
Pour moi, le futur a l’apparence d’une danse, de l’amour et je montre cela dans mes peintures pour briser les frontières entre les personnes, mentalement, spirituellement et physiquement pour dire en réalité le secret qui les unit.» Pour le photographe Nadjib Benmokhtar, un jeune architecte algérien qui présente 4 grands tableaux de composition photographique d’allure absurde, il faut travailler dans le sens conceptuel et non plus dans la représentation figurative de paysages et d’univers urbains : «Mes tableaux font appel à une imagination, plus concrètement une mise en scène imaginée puis réalisée artistiquement. Je m’inspire un peu de l’architecture où l’on étudie un projet et où l’on détermine la réalisation.
Dans chaque tableau, vous pouvez voir un écran de télévision à la place de la tête d’un homme. Quand j’étais enfant, j’imaginais une grande ressemblance entre la tête d’un être humain et une télévision, et dans ces tableaux, je parle de l’entourage hostile de l’individu, de la dépression nerveuse, mais aussi de l’espoir. Pour moi, les gens regardent trop la télé et finissent par en devenir esclaves, dépendants des images et des informations.
C’est justement ce qu’exprime cet homme nu de dos et dont le corps est recouvert de cordes et qui a réussi à couper l’une d’entre elles pour regarder la lumière qui s’insinue à travers la fenêtre barreaudée.» Pour Mazia Djab, coorganisatrice de l’exposition : «J’organise l’expo avec Mohamed Benhadj, lui a fait une performance visuelle, et moi j’ai exposé ce que j’appelle des actions – photos qui sont certes préparées, mais qui sont aussi prises sur le vif dans la ville d’Alger. Je travaille beaucoup sur la pensée arabe, à travers des concepts déterminés comme Ijtihad, Tawil, Barzakh. C’est ce qui me permet d’établir un dialogue avec la société pour pouvoir comprendre où l’on en est aujourd’hui. Et cette exposition cherche à mettre en évidence tous les possibles de la société. Ce sont des actions très spirituelles parce que la création des personnages se fait par l’esprit. L’ensemble parle de la spiritualité de l’islam du point de vue de la création artistique et je pense que c’est une voie qui est à explorer», dira cette artiste qui nous explique le titre de l’exposition «Al-Tiba 9», lequel fait allusion au terme français «oxymore» où les contraires se rejoignent malgré les différence dans une expression poétique, comme dans l’expression le soleil noir, par exemple. «L’exposition regroupe des artistes de l’Orient et de l’Occident dans un même geste artistique.
 Ce n’est pas l’Orient géographique, mais celui qui réside dans la pensée parce qu’il faut rappeler que l’Occident ne serait pas ce qu’il est sans l’apport de la pensée et de la culture orientales, et je crois qu’au 19e siècle, on s’en est bien rendu compte.
Et ce regard actuel que nous artistes portent sur l’environnement réside justement dans cette spiritualité qui  renvoie à notre imagination ainsi qu’à notre imaginaire. Les images apparaissent et existent presque sans mon intervention, car je prépare l’esprit du spectateur au regard intérieur», explique cette artiste.
Lynda Graba

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions