mercredi 19 dcembre 2018 17:45:38

Hamid Melzi, PDG de la société d’investissement hôtelière (SIH), à El Moudjahid : « Nous offrons des formations d’excellence pour permettre aux étudiants diplômés de participer à cette dynamique touristique »

Dans cet entretien M. Hamid Melzi, PDG de la société d'investissement hôtelière (SIH) et propriétaire d'ESHRA a estimé que cette formation ouvrira de nouveaux horizons aux étudiants et «sera leur visa, même dans les pays développés »

PUBLIE LE : 12-07-2015 | 0:00
D.R

Dans cet entretien M. Hamid Melzi, PDG de la société d'investissement hôtelière (SIH) et propriétaire d'ESHRA a estimé que cette formation ouvrira de nouveaux horizons aux étudiants et «sera leur visa,  même dans les pays développés »

Pouvez-vous nous présenter l’École supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Alger?
C’est une école de formation en hôtellerie et restauration qui est des plus belles et des plus équipées, je dirai, sur la méditerranée, et par chance qui est la meilleure en équipement que celle de Lausanne avec laquelle nous avons traité ce dossier. cela est reconnu par les Suisses eux-mêmes... L'école est sous la tutelle de la société d'investissement hôtelière (SIH), elle n'a rien avoir avec l'enseignement supérieur. Le ministère est impliqué dans cette école tout simplement pour l'agrément. Nous sommes dans un pays où il faut travailler avec les lois et les règlements interne c'est pour cette raison que nous avons été obligés d'avoir l'agrément du ministère de l'eEnseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Elle est à 100% financée par la SIH et demeure sous sa tutelle

Justement, comment vous est venue l’idée de créer pareille structure ?
Après 46 ans d'expérience dans l'hôtellerie et le tourisme et surtout dans le domaine des réalisations en Algérie, je me suis aperçu que tous les efforts que l'Algérie a consentis pour construire  les hôtels n’étaient pas accompagnés de ressources humaines adéquates, parce qu'il n'y avait pas de formation hôtelière adaptée aux standards internationaux. J'ai participé aux constructions des écoles hôtelières de Tizi-Ouzou et Boussaâda ; j'étais très jeune, elles ont été créées pour former des chefs de rangs à Boussaâda et des cuisiniers à Tizi-Ouzou. Elles sont devenues de grandes écoles qui n'avaient malheureusement ni l'encadrement ni l'équipement pour former de vrais hôteliers. Cette école c'est pour former l'élite. Car si vous n'avez pas les vrais managers vous ne pouvez pas former ce qui est la base en hôtellerie. A savoir, les réceptionnistes, l'hébergement, la décoration, la restauration, l'environnement, etc. Donc après avoir participé à la réalisation de plusieurs établissements cinq étoiles, tels que le Sheraton d'Alger et d’Oran, le Mariott de Tlemcen, nous avons déposé une demande d’agrément pour réaliser cette école... et elle est là; cela fait déjà une année que les élèves sont en classe. Il leur reste deux années pour obtenir leur licence.

Quels sont les objectifs assignés à  l’ESHRA ?
Elle s’inscrit directement dans cette optique de développement, en proposant des formations d’excellence pour permettre aux étudiants diplômés de participer à cette dynamique touristique et commencer une carrière sur un marché en demande de ressources humaines d’excellence. Notre objectif c'est de former dans toutes les filiales de l'hôtellerie et de la restauration des hauts cadres qui seront appelés à gérer toutes les unités hôtelières et de restauration en Algérie. De toute manière le diplôme qui sera obtenu dans cette école est reconnu mondialement donc l'Algérien ou l'étranger qui seront diplômés de l’ESHRA pourront travailler avec ce diplôme dans le monde entier.

Quels sont les critères de sélection pour être admis à l’ESHRA ?
Pour l'instant, nous exigeons le bac et un entretien. Les postulants sont reçus par deux ou trois personnes de l'école qui sont spécialisées dans le recrutement. Ils auditionnent le temps qu'il faudra.
À l'issue de cet entretien, ils pourront trancher si le candidat ou la candidate est apte à faire ses études à l'école. En ce qui concerne l'âge, nous n’avons pas posé des exigences en la matière. Cependant dans deux ou trois ans nous serons obligés d'aller au concours. Car il faut savoir que c'est une école qui peut recevoir 800 élèves aussi, un projet d'extension n'est pas à écarter pour aller à 1.600 ou 2.000 élèves.

Quel ambition portez-vous sur le secteur du tourisme en Algérie ?
C’est de voir le tourisme se développer très rapidement. D’ailleurs c'est avec ce genre d’écoles que cela se fera, ainsi qu’avec les différentes infrastructures que l'Etat est en train de réaliser, nous aurons le tourisme réel... Nous ne sommes pas prêts pour le moment, nous n'avons pas assez d'infrastructures.

Y a-t-il d’autres futurs projets inscrits dans votre agenda ?
Ah oui... Il y a beaucoup de projets qui sont en phase finale d'études et qui seront lancés avant la fin de l'année en cours.
Il y a celui de la réalisation d’un centre de thalasso thérapie de près de 500 lits au niveau de Clubs des Pins, nous avons un projet d’hôtel de 500 chambres à côté du centre des conférences, nous avons un autre hôtel de prévu au niveau du complexe du 5-Juillet, et nous projetons également de réaliser un hôtel à l'intérieur de l'Aéroport international d’Alger.
Propos recueillis par Sihem O.

---------------------------

Mme Imen Louelhi, responsable commerciale :  
« La rentrée est prévue pour le 13 septembre prochain »
«Les nouveaux bacheliers désirant intégrer l'ESHRA sont appelés à visiter notre site web pour s'inscrire», a déclaré Mme Imen Louelhi, responsable commerciale auprès de l’école supérieure d’hôtellerie et restauration d’Alger. La prochaine rentrée scolaire, selon la même responsable commerciale «est prévue pour le 13 septembre prochain». Les entretiens sont organisés, chaque mardi», précise Mme Louelih. Dans le même ordre d’idées, elle a expliqué que «les bacheliers qui sont intéressés par l'ASHRA n'ont qu'à se référer à notre site web : www.ashra.dz. Il leur suffit de remplir le formulaire, ensuite c'est à nous de le contacter et de lui donner rendez-vous», ajoute-t-elle. «Les inscriptions sont ouvertes jusqu'à la première semaine du mois de septembre», a-t-elle conclu.
S. O.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions