dimanche 18 aot 2019 06:03:34

Benkhalfa, délégué général de l’ABEF : Aller vers des réseaux pour encourager l’investissement

Dans le secteur des services pour les années à venir, l’industrie touristique représentera une part non négligeable dans les services. 

PUBLIE LE : 12-01-2011 | 20:48
D.R

S’exprimant sur le financement par les banques des activités du secteur, le représentant de l’Association des banques et des établissements financiers, M. Abderrahmane Benkhalfa affirmera que, dans le secteur des services pour les années à venir, l’industrie touristique représentera une part non négligeable dans les services. Elle sera à la tête des autres activités, d’autant plus que l’Algérie dispose de potentialités considérables, mais également des besoins exprimés par l’Algérien. Les banques ainsi scrutent leur regard à ce secteur pour lequel la concurrence est quasi absente. De plus en plus, nous sommes appelés à maîtriser les segments d’investissement touristique et les métiers du tourisme ainsi que les différents types du tourisme. Les acteurs du tourisme accordent plus d’intérêt à l’immobilier au détriment de l’investissement pour l’exploitation. C’est un marché potentiel, mais insuffisamment maturé, alors que la phase la plus importante, c’est la mise en exploitation des projets. Y a tout un secteur à découvrir dans notre pays. Le réseau routier apportera au secteur une valeur ajoutée. Il plaidera en faveur d’un dialogue régionalisé sur les projets entre les acteurs de la place financière et bancaire et les promoteurs pour qu’on ne reste pas dans des considérations sectorielles. Il y a des projets mûrs qui n’ont besoin de personne, d’autres à maturer qui ont besoin de conseils et des projets au seuils d’idées, estimera-t-il. M. Benkhalfa qui considère que les métiers de base, exploitation de l’hôtellerie, des chaînes, constitution de catalogues de produits, ne sont pas maîtrisés, d’où l’intérêt de constituer une équipe intelligente qui va travailler en réseau qui va s’organiser pour que, porteurs de projets rentrent dans cette industrie. Ce réseau  d’institutions publiques, privées, internationales s’organisent autour d’un noyau dur pour impliquer dans cette activité les différents intervenants, d’autant plus que le tourisme portera la croissance du pays, la stabilisation des jeunes. En d’autres termes, un secteur qui créera des affaires et du business. Pour rappel le portefeuille des banques est doté de 3200 milliards de dinars dont 3000 destinés aux secteurs économiques.
S. D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions