dimanche 20 octobre 2019 07:30:14

497personne victimes d'envenimation scorpionnique en 2010 dans la wilaya de Illizi

Quatre cent quatre vingt dix-sept (497) personnes ont été victimes d'envenimation scorpionnique en 2010 dans la wilaya de Illizi contre 561 cas en 2009

PUBLIE LE : 04-01-2011 | 20:21
D.R

Quatre cent quatre vingt dix-sept (497)  personnes  ont été victimes d'envenimation scorpionnique en 2010 dans la wilaya de Illizi  contre 561 cas en 2009, selon un bilan de la direction de la santé, de la population  et de la réforme hospitalière (DSPRH) de la wilaya.          
Sur ce nombre de personnes piquées par les scorpions, quatre en sont  décédées contre une en 2009.          
C’est la commune du chef-lieu de wilaya (Illizi) qui enregistre  le nombre le plus élevé avec 313 cas, suivie de celles de Bordj Omar Idris (47  cas), et Djanet (39), a précisé le responsable de la prévention.           
Les quatre cas de décès, relevés en zones rurales, ont  été enregistrés durant la période des grandes chaleurs (juillet- août), a-t-il  ajouté.  
Ce nombre élevé de décès est du notamment au retard d’évacuation  vers les structures de santé, selon le même responsable qui appelle aussi à  éviter le recours aux méthodes de traitement traditionnelles, ''souvent fatales  pour les victimes, d'âge jeune notamment''.
Les cas les plus exposés au danger sont les enfants, âgés entre  un et quatorze ans, et dont la plupart sont admis aux structures de santé, généralement  au troisième stade, après tentative de traitement traditionnel de la part de  leurs parents, explique le responsable ajoutant que la plupart des victimes  sont piquées à l’intérieur des habitations, a-t-il expliqué. Toutes les dispositions sont prises par les services de prévention  de santé de proximité pour prévenir et lutter contre le phénomène, avec une  disponibilité de moyens thérapeutiques approuvés, notamment le sérum anti-venin  de scorpions, au niveau de tous les établissements publics de santé et de proximité  (EPSP) de la région, a poursuivi le responsable de al prévention.            
Il a, en outre, insisté sur l'hygiène du milieu qui, dit-il,  constitue "la bonne méthode de lutte contre la prolifération du scorpion et  peut induire une baisse sensible de cas d’envenimation".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions