mercredi 19 septembre 2018 05:17:37

Conférence générale de l’Alecso à Tunis : Des mesures pour sauvegarder le patrimoine dans les territoires arabes occupés

Les participants ont appelé les délégations ministérielles à la coordinations des positions afin d'empêcher l'entité sioniste d'inscrire de nouveaux sites culturels arabes au patrimoine israélien

PUBLIE LE : 22-12-2010 | 22:51
D.R

La conférence générale de l'organisation arabe pour  l'éducation, la culture et les sciences (Alecso) a adopté mardi soir à Tunis  à l'issue de ses travaux, plusieurs décisions relatives à la sauvegarde du patrimoine  culturel dans les territoires arabes occupés, dans le souci de le protéger de  toute tentative israélienne visant à le dénaturer.          

Les participants ont appelé les délégations ministérielles à la coordinations  des positions afin d'empêcher l'entité sioniste d'inscrire de nouveaux sites  culturels arabes au patrimoine israélien, et à la mise en œuvre des conventions  relatives à la sauvegarde du patrimoine culturel humain islamique et chrétien  dans la ville d'El Qods et les territoires occupés.          
L'accent a été également mis sur la poursuite des efforts visant à  faire connaitre les droits nationaux légitimes des palestiniens à travers la  production davantage d'ouvrages sur ce sujet ainsi que le parachèvement du projet  de l'exposition arabe itinérante sur les sites arabo-musulmans dans la ville  d'Al Qods.  Les participants ont examiné en outre les orientations futures qui constituent  le cadre fédérateur des attentes arabes face à des sociétés qui aspirent à davantage  d'enseignement scientifique.         
 La nécessité de faire de l'Alecso un espace de promotion de l'éducation,  de la culture et des sciences, un soutien au rayonnement de la civilisation  arabo-islamique, et un moyen pour conforter les valeurs de tolérance, de modération  et de dialogue, a été soulignée lors de cette rencontre.          
Les interventions ont, d'autre part, mis l'accent sur la consécration  des principes et des constantes de la charte de l'union culturelle arabe dont  est issue l'Alecso avant de mettre en évidence le rôle de cette institution  qui a été, quatre décennies durant, au service de la culture arabe.          
Outre sa mission visant à orienter la jeunesse en matière d'expression  culturelle, le débat a mis en exergue les efforts consentis par l'Alecso pour  la promotion de langue arabe.
Dans une déclaration à l'APS en marge des travaux de cette session,  le ministre de l'Education nationale M. Benbouzid a souligné que l'année 2010  a été marquée par l'impression de 60 millions d'ouvrages scolaires répondant aux normes scientifiques et techniques internationales.  Ces ouvrages, d'un niveau éducatif et pédagogique très élevés, ont  été distribués au niveau des différents établissements scolaires à travers le  pays et remis à 50% des élèves à titre gracieux, a ajouté le ministre.           
Partant de l'expérience de l'Algérie dans la production et l'impression  des livres scolaires, le ministre de l'Education a exprimé le soutien de  l'Algérie à la proposition de la délégation syrienne pour l'organisation, à  Damas, du salon arabe du livre scolaire. Ce dernier aura pour objectif  d'approfondir les expériences arabes dans le domaine, enrichir les actions de  l'Alecso et promouvoir l'enseignement et l'éducation dans le monde arabe.            
S'agissant des délibérations de la conférence générale de l'Alecso,  M. Benbouzid a indiqué que l'Algérie et la Tunisie ont été désignées   vice-présidentes de la conférence générale de l'Alecso, ajoutant que l'Algérie  a également été élue membre de la commission d'inspection et de contrôle de  l'institut des recherches et études arabes, sis au Caire, avec l'Arabie Saoudite  et la Jordanie.          
Créé en 1952 et relevant de l'Alecso, l'institut avait pour objectif  d'approfondir les recherches et les études en matière d'enseignement et de culture  avant de se détourner de sa vocation pour s'intéresser à la formation et l'octroi  de hauts diplômes (magister et doctorat), a tenu à rappeler M. Benbouzid.          
A ce propos, la conférence générale de l'Alecso a décidé la mise sur  pied d'une commission d'inspection et de contrôle afin que cet établissement  puisse reprendre les missions et prérogatives qui lui sont assignées.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions