vendredi 24 janvier 2020 16:42:47

Belaïz appelle au dialogue et annonce d’importantes décisions en faveur des habitants

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, à Touggourt

PUBLIE LE : 30-11-2014 | 0:00
D.R

Le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, a affirmé, hier à Touggourt, que les jeunes protestataires, interpellés suite aux échauffourées qu’a connues cette ville la veille, pourront rentrer chez eux, en attendant que la justice suive son cours. «Il a été convenu aujourd’hui que ces jeunes peuvent rentrer dès à présent chez eux, en attendant que la justice suive son cours», a affirmé le ministre, à l’issue d’une rencontre avec les autorités locales, les notables et les représentants de la société civile de Touggourt, au cours de laquelle il a particulièrement insisté sur la nécessité de «faire prévaloir la voie du dialogue pour le règlement des problèmes posés, quelle que soit leur nature, et de bannir le recours à la violence qui ne sert personne». Une réunion a été tenue avec les membres du comité de sécurité de la wilaya, qui lui ont présenté un rapport de situation sur ces évènements, et à la lumière desquels se sont précisés quelques responsabilités. Des responsabilités, soit par négligence ou défaillance, qui ont conduit à des mesures préliminaires, à savoir la suspension de leurs fonctions du chef de la daïra et du chef de la sûreté de daïra de Touggourt, a fait savoir le ministre devant les familles des victimes auxquelles il a présenté ses «sincères condoléances». Une enquête administrative a été ordonnée, en plus de l’enquête judiciaire qui a été ouverte, pour déterminer éventuellement d’autres responsabilités dans ces douloureux évènements et prendre les décisions appropriées, le cas échéant, a fait encore savoir M. Belaïz. «D’autres mesures importantes ont également été prises, dont certaines seront mises en œuvre, aujourd’hui ou demain, notamment celles liées au dossier d’attribution de lots de terrain à bâtir», a-t-il ajouté, assurant que les autres préoccupations soulevées, telles que l’eau et l’électricité, «seront prises en charge, progressivement». Le ministre de l’Intérieur a annoncé, à cette occasion, l’octroi d’une aide d’un million DA et d’un logement à chacune des familles des deux personnes décédées, «en signe de soutien de l’État aux familles endeuillées», a-t-il dit. M. Belaïz s’était rendu dans la wilaya d’Ouargla, en compagnie du directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général major Abdelghani Hamel, du secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Ahmed Adli, et d’autres responsables centraux, pour s’enquérir, sur place, de la situation, suite à ces douloureux incidents. De violents heurts ont éclaté vendredi au quartier Drâa El-Baroud, dans la commune de Nezla, voisine de Touggourt, entre des protestataires contre «le retard accusé dans l’attribution de lots de terrain à bâtir» et «le raccordement au réseau d’alimentation en eau potable», et les forces de l’ordre. Deux morts (jeunes de 20 et 24 ans) ont été déplorés parmi les émeutiers, et plus d’une vingtaine de blessés, dont des agents de maintien de l’ordre. Certains cas de blessés sont jugés graves, alors que d’autres blessés ont quitté l’hôpital de Touggourt après avoir reçu les soins nécessaires, selon une source hospitalière. À l’issue de la visite ministérielle, le wali de Ouargla, Ali Bouguerra, s’est rendu au chevet des blessés à l’hôpital de Touggourt pour s’enquérir des conditions de leur prise en charge.

M.Tayeb Belaïz à Ouargla pour s’enquérir de la situation
Le ministre d’État , ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz est arrivé hier matin dans la wilaya de Ouargla pour s’enquérir de la situation suite aux affrontements qui ont eu lieu vendredi soir dans les environs de Touggourt entre des manifestants et les forces de l’ordre.
Le ministre d’État devrait, au cours de cette visite, présenter ses condoléances aux familles des deux morts puis se rendre au chevet des blessés, avant de tenir une réunion avec les autorités locales.
M. Belaïz est accompagné du directeur général de Sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel, du secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Ahmed Adli, ainsi que des cadres du même département ministériel.
Des affrontements violents ont éclaté vendredi soir dans le quartier de Draâ El-Baroud dans la commune de Nezla entre des manifestants qui protestaient contre «les retards dans l’attribution de lots de terrains de construction et le raccordement à l’eau potable» et les forces de l’ordre, rappelle-t-on. Deux morts parmi les manifestants et près d’une vingtaine de blessés, dont des éléments de force de l’ordre ont été enregistrés lors de ces incidents, ont indiqué les services de la wilaya.
Des cas graves parmi les blessés ont été également déplorés, alors que d’autres blessés ont quitté l’hôpital de Touggourt, après avoir reçu les soins nécessaires, ont fait savoir de source hospitalière.

Ouverture d’une enquête « préliminaire » et autopsie des corps des deux victimes
Le procureur de la République territorialement compétent a ordonné l’ouverture d’une enquête «préliminaire» ainsi que l’autopsie des corps des deux victimes décédées suite aux incidents survenus à Touggourt, a indiqué hier un communiqué du procureur de la République près la cour de Touggourt, parvenu à l’APS. «Le procureur de la République territorialement compétent s’est déplacé sur les lieux pour faire le premier constat et a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire ainsi que l’autopsie des corps des deux victimes, et ce pour déterminer les tenants et aboutissants de ces faits survenus dans le sillage des évènements qu’a connus la ville de Touggourt (Ouargla)», précise le communiqué. L’enquête «préliminaire» sera ouverte suite aux «incidents survenus vendredi soir (28 novembre) à Touggourt où les manifestants avaient pris d’assaut le siège de la sûreté de daïra de Touggourt. Deux personnes, touchées par balle, ont perdu la vie et plusieurs autres ont été blessées dont des éléments de la Sûreté nationale», ajoute la même source.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions