mardi 21 mai 2019 11:01:11

5e Festival national de la Photographie d’Art : Entre compositions et petits riens de la vie

Le musée public d’art moderne et contemporain d’Alger a accueilli, jeudi dernier, la nouvelle édition du FesPA, intitulée «La condition humaine…», au beau milieu d’une foule nombreuse de visiteurs, des citadins en famille, quelques touristes étrangers de passage, de jeunes étudiants et les artistes participants.

PUBLIE LE : 11-10-2014 | 0:00
Ph: Wafa

Le musée public d’art moderne et contemporain d’Alger a accueilli, jeudi dernier, la nouvelle édition du FesPA, intitulée «La condition humaine…», au beau milieu d’une foule nombreuse de visiteurs, des citadins en famille, quelques touristes étrangers de passage, de jeunes étudiants et les artistes participants.

Sur les murs du vaste espace donnant sur l’entrée de l’imposant édifice ainsi qu’au sous-sol étaient accrochés des tableaux de grand et moyen formats, près de 120 œuvres, voire sans doute plus, de photographes professionnels ou débutants qui présentent pour la première fois leurs travaux devant lesquels on reste quasiment pantois face la charge expressive et les univers qui épousent l’attitude conceptuelle de chacun. Il y en a, pour ainsi dire, pour tous les goûts. Celui ou celle qui parcoure les longues allées découvre ce que l’œil de l’objectif a pu fixer comme images attirant le regard et rendre visible avec une esthétique propre un moment dans sa réalité souvent fugace, ou une mise en scène de l’image qui traduit une idée, un sentiment, une société, une opinion qui ont tout simplement capté l’attention du photographe : «L’exposition présente une confrontation de points de vue d’artistes dont le point commun est l’observation et l’interrogation du quotidien. Ce quotidien est lié à la nature et à leur place dans la société. À travers leurs œuvres, les artistes reconsidèrent notre monde, l’appréhendent d’une nouvelle manière et adoptent un angle de vue différent pour mieux saisir ce qui en fait la beauté et la diversité. Leurs regards ouvrent une réflexion sur la condition humaine, l’altérité et le besoin de reconnaissance de chaque individu», écrit Mohammed Djehiche, directeur du Mama et commissaire général de cette magnifique exposition qui peut nous pousser à croire que, finalement, dans cette révolution de l’appareil numérique où la spontanéité et la précipitation sont de mise, la photo peut supplanter le texte. Nous tendons notre micro à Rafik Zaïdi, un photographe connu qui apprécie beaucoup la couleur et a été désigné pour mener à bien et peaufiner tous les détails pour la réussite du vernissage, vu l’affluence, l’organisation et la sélection à la hauteur de l’événement et des espérances. «Pour cet événement, je dirai qu’il y a deux nouveautés qui sont importantes: c’est le fait que le FesPA ait été vraiment ouvert à tout le monde, puis qu’il y a eu un appel à candidature pour tous les photographes qui se sont inscrits au niveau national, et c’est sur cette base que nous avons opté pour le choix de 21 artistes. La deuxième nouveauté, c’est qu’ il y a une seconde exposition qui se déroule à la galerie Isma de Riadh El-Feth, c’est une exposition invitée, c’est une résidence qui s’est passée en 2013 à Toudja et que j’ai moi-même dirigée», explique ce commissaire qui ajoute qu’après avoir reçu les nombreux clichés, il a sélectionné et fait un tri sur les images qui relevaient d’un travail parfait : «Je vois d’abord comment une image est réussie techniquement et après il y a le sujet et sur la base de ce dernier j’examine comment le photographe a su apporter une richesse et une cohérence. Lorsque j’ai reçu le travail de jeunes amateurs, j’ai été vraiment surpris par la qualité de leur travail que j’ai trouvé extraordinaire ! C’est tout un savoir-faire que j’ai découvert et que j’ai voulu monter ici à Alger. Un festival est toujours un événement important dans un pays et pour les photographes exposants, car ils auront la possibilité d’êtres connus du public qui pourra apprécier leur travail pendant le mois et demi que dure le festival», ajoute Rafik Zaïdi qui préfère parler, non pas d’un thème récurrent dans cette exposition mais plutôt d’un fil conducteur qui renvoie à l’Homme dans toutes les dimensions, d’où le choix du titre de l’exposition qui est d’ailleurs venu beaucoup plus tard, bien après que la sélection eut été faite puisque au départ chacun des artistes est venu avec une thématique propre, les propositions étant libres pour toutes les candidatures. «C’est pour cela que vous pouvez constater une diversité de thématiques qui renferme pourtant dans l’ensemble un lien qui est celui de la présence humaine, le regard du photographe pour sa société ou une autre», conclut le commissaire de cette belle exposition dans laquelle se juxtaposent dans le remarquable agencement d’une pluralité d’univers sensibles qui marquent chacun leurs frontières imaginaires pour nous offrir le temps d’une contemplation une réalité, travaillée ou dans son aspect concret, qui fait sens et parle à nos émotions les plus enfouies dans notre inconscient collectif, entre identité, mémoire, modernité, politique, simplicité et fragilité du regard de nos attentes les plus secrètes dans ces instants furtifs qu’a su magnifier la caméra. À noter la parfaite organisation de cette nouvelle édition qui aura nécessité pendant près de huit mois tout un travail d’équipe entre les premiers mois de la réception des dossiers, de la sélection et les trois mois de la préparation de l’exposition proprement dite avec les tirages, le calibrage et le traitement des photos tout en sollicitant les impressions des artistes et enfin la conception du catalogue. Nous reviendrons dans un prochain article un peu plus sur le contenu de la présente exposition, le profil et la démarche artistique des photographes sélectionnés. Organisé pour la seconde fois en neuf mois, le FesPA propose cette année une seconde exposition intitulée «Résidence photographique de Toudja» qui sera inaugurée aujourd’hui à la galerie Isma de Riadh El-Feth à Alger.
    Lynda Graba
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions