mercredi 19 dcembre 2018 17:42:05

Abdelmalek Sellal à Constantine : Inauguration de la ville universitaire et du viaduc Salah-Bey

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a effectué hier une visite de travail dans la wilaya de Constantine au cours de laquelle il a eu à inspecter plusieurs projets initiés dans le cadre du programme du président de la République concernant la capitale de l’Est.

PUBLIE LE : 27-07-2014 | 0:00
Photos : T. Rouabah

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a effectué hier une visite de travail dans la wilaya de Constantine au cours de laquelle il a eu à inspecter plusieurs projets initiés dans le cadre du programme du président de la République concernant la capitale de l’Est.

De nos envoyés spéciaux : Fouad Irnatène et Issam Boulkisibat
et Tahar Rouabah (photos)

Accompagné d’une imposante délégation comptant, entre autres, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaïz, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, la ministre de la Culture, Nadia Labidi, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki et le ministre de la Communication, Hamid Grine, le Premier ministre entamera son périple par l’inspection du projet de réalisation d’une salle de spectacles de 3.000 places programmée dans le cadre des préparatifs de la manifestation «Constantine capitale de la culture arabe» qui aura lieu l’année prochaine. Sur place, il se montrera satisfait de la célérité avec laquelle ont été exécutés les travaux (charpente métallique montée à 90%, maçonnerie achevée à 70% et travaux d’extérieur en cours), ainsi que de la qualité de l’ouvrage du groupe public chinois de BTP CSCEC.
Lancé en octobre 2013, ce projet devrait être réceptionné dans les délais, et il est à préciser qu’en plus du montant de l’autorisation de programme s’élevant à 2,5 milliards de DA, un réajustement de 8,5 milliards de DA a été demandé. M. Sellal ne manquera cependant pas d’insister sur la nécessaire formation du personnel auquel échoira la gestion de cette salle par l’entreprise réalisatrice qui devra s’occuper de ce volet durant une période de trois ans, et ce, afin d’anticiper sur des dysfonctionnements futurs, d’autant plus que la livraison est prévue pour le mois de novembre, alors que l’installation des différents équipements «ultramodernes» se fera le mois suivant. La délégation s’ébranlera par la suite en direction du site, attenant au premier, devant accueillir le projet de réalisation et d’équipement d’un pavillon des expositions, initié dans la cadre de  cette même manifestation culturelle, et initialement confié à CSCEC avant que le choix des autorités ne soit porté sur le groupement espagnol Altuna Y Uria Sa-Lanik.
D’un coût global de 4 milliards de DA (1,2 milliard affectés au titre de l’autorisation de programme plus une réévaluation de 2,8 milliards), cette infrastructure devra être réceptionnée à la fin de l’année en cours. Au niveau de la nouvelle ville Ali-Mendjeli, le Premier ministre procédera à l’inauguration de la ville universitaire Constantine III, s’étalant sur une superficie de 170 hectares et disposant d’une capacité de 44.000 places pédagogiques réparties entre neuf écoles, dont celle polytechnique et la faculté de
médecine. Concernant l’hébergement et la restauration, les étudiants bénéficieront de 38.000 lits (19 résidences universitaires) et d’un restaurant central de 800 couverts. Sur place, M. Sellal appellera à la création d’une «cité des sciences» apte à permettre à ladite ville universitaire de se hisser au niveau de la dimension culturelle de Constantine. Pour rappel, ce projet a bénéficié d’une autorisation de programme de 37,12 milliards de DA. Au niveau de la cité périphérique d’El Gammas, le Premier ministre inaugurera un réservoir d’une capacité de 50.000 m3 dont la mise en service permettra à coup sûr le renforcement et l’amélioration de l’alimentation en eau potable de près de 200.000 habitants des quartiers de la partie nord de la ville (Sidi Mabrouk, la BUM, Ziadia). Avant de se rendre au viaduc Salah-Bey (voir encadré), la délégation fera un crochet par le projet de réalisation de l’hôtel Marriot, en contrebas de l’université Constantine I, lequel est achevé à 80% et comprendra 180 chambres, une piscine, un business center et un parking de 300 places, pour ensuite se rendre au centre-ville afin d’examiner de près l’avancement des travaux entrepris en vue de la réhabilitation de la maison de la Culture Mohamed-Laïd Al-Khalifa et sa conversion en palais de la culture, ainsi que celle de la mythique cinémathèque Cirta.                                                                     
 I. B.

Entrée en service du viaduc Salah-Bey
Constantine est fière de son 8e pont


Avec l’entrée en service du viaduc Salah-Bey, la ville des ponts n’aura jamais aussi bien porté son nom, et pour cause le «Transrhumel», en plus d’être le huitième pont de Constantine, en est également le plus long (756 m pour le viaduc principal, 4,3 km en comptant les connexions et les accès!) et surtout le plus impressionnant.
 Reposant sur huit haubans et culminant à 130 mètres, le viaduc Salah-Bey (appellation due, selon le ministre du des Travaux Publics, Abdelkader Kadi, à la volonté du président de la République), devra permettre, dans un premier temps, de faire la jonction entre le «Vieux Rocher», au niveau de la Place des Nations unies, et le chalet des Pins, en attendant la réalisation prochaine d’un nouveau tronçon de 3 km lequel permettra d’atteindre le plateau du Mansourah. Hier, le «clou» de la visite du Premier ministre a été sans conteste l’inauguration du viaduc en question, ce qui fut effectué lors d’une cérémonie solennelle au cours de laquelle M. Sellal, en natif de la ville, ne put cacher son enthousiasme et surtout sa fierté de voir le rêve de milliers de Constantinois prendre enfin forme.
Le Premier ministre tiendra d’ailleurs à féliciter chaleureusement l’entreprise conceptrice et réalisatrice de l’ouvrage d’art, le groupe brésilien Andrade Gutierrez, représenté à l’occasion par son président-directeur général. Pour rappel, le viaduc Salah-Bey, d’un coût global de 19,42 milliards de DA, sera relié dans le futur à l’autoroute Est-Ouest via la localité d’El Meridj, de même qu’à l’aéroport international Mohamed-Boudiaf.     I. B.

Conférence de presse du premier ministre Abdelmalek Sellal
 “L’hypothèse de l’attentat terroriste est exclue ” 

A l’issue de sa visite qui l’a menée à Constantine, le Premier ministre a animé une conférence de presse dans laquelle il a fait un tour d’horizon des différents projets visités et a éclairé les journalistes présents sur la situation nationale et régionale.
A propos de l’avion de la compagnie espagnole Swift Air affrété par Air Algérie, qui s’est écrasé en terre malienne, Abdelmalek Sellal a écarté la possibilité d’un problème technique.
Sur ce plan, l’appareil « n’avait aucun problème. D’ailleurs, il a été contrôlé à Paris quelques jours avant cet accident malheureux », explique-t-il.
M. Sellal met également fin aux assertions selon lesquelles l’avion aurait été attaqué par des terroristes. «Il est très difficile d’atteindre un avion  qui vole à hauteur de 9 kilomètres au- dessus du sol. En plus, le lieu de l’accident ne connaît pas une présence importante de groupes terroristes», a affirmé  le chef de l’Exécutif.
Pour lui, les conditions météorologiques devraient être la raison principale du crash de l’avion survenu, précise-t-il, dans le front intertropical  qui est «d’une difficulté extrême.» Et d’ajouter : «Une enquête sera menée par de grands experts français, reconnus dans le domaine, en collaboration avec les pays concernés à savoir l’Algérie, le Mali, le Burkina Faso et la compagnie espagnole Swiftair ».
Dans le même contexte, Abdelmalek Sellal souligne que le gouvernement algérien, notamment dans ce genre de situations qui imposent de la patience, « ne parle pas beaucoup, mais agit efficacement ». Et rappelle le déplacement du ministre des Transports ainsi que celui des Affaires étrangères à l’aéroport où une « cellule de crise a été créée».
Au cours de son intervention, le Premier ministre a fait part de la participation de l’Algérie dans les recherches via l’envoi d’un avion Hercule C-130 de l’Armée nationale populaire au niveau des frontières. « Le tout », relève M. Sellal, s’est effectué « en parfaite coordination avec les autorités françaises et maliennes ».
Le chef de l’Exécutif rappellera dans ce contexte que le président Bouteflika a chargé le ministre des Transports, M. Amar Ghoul qui est accompagné par un certain nombre d’experts, à se rendre sur les lieux de l’accident.
D’autre part, Abdelmalek Sellal a fait savoir que le nombre croissant des voyageurs d’Air Algérie, dont 26 millions sont attendus cette année, impose des affrètements avec cinq compagnies internationales, dont Airasia et Swift air.
Revenant sur les grands axes de sa visite, M. Sellal a mis l’accent sur la tenue, le 16 avril prochain, d’une grande manifestation qui est : « Constantine, capitale de la culture arabe ».

« Grâce aux nouvelles mesures de sécurité prises, la paix revient à Ghardaïa »
Pas moins de 50 projets sont déjà inscrits dans ce cadre.  Des montants considérables sont alloués. 70 milliards de dinars seront consacrés aux activités culturelles et 54 milliards autres alloués au tourisme. La construction du nouveau hôtel Mariott, la réhabilitation du grand hôtel Cirta, s’inscrivent dans cette démarche. Une nouvelle gestion est mise en place, assure l’hôte de Constantine. L’objectif est de « rendre à cette ville sa grandeur ».
Compte tenu de l’importance du rendez-vous culturel qu’elle prépare,  M. Sellal a annoncé la tenue, hier, d’un « Conseil interministériel élargi aux autorités locales. » Et d’enchaîner : « Les citoyens participeront dans le programme de ces festivités qui coïncideront avec la journée du savoir. » 
Outre une activité qui va être organisée en collaboration avec l’Unesco, le chef de l’Exécutif fait part du lancement prochainement d’un autre projet d’envergure, celui de la Cité des Sciences. « On fera tout pour rattraper les fondements de la culture qui doit être liée à l’arabité et à l’amazighité», insiste-t-il.
En termes d’infrastructures, M. Sellal considère le nouveau pont du trans-Rhummel qu’il a inauguré, comme le plus important de l’Algérie post-indépendance et parmi les meilleurs en Afrique sur le plan technique.  S’il reconnaît que du chemin reste à parcourir, le Premier ministre s’est félicité de l’amélioration de la cadence des projets entamés. Et assuré que la plupart d’entre eux seront fin prêts avant la tenue de l’évènement culturel d’avril.   Dans un autre contexte, M. Sellal souligne que le gouvernement algérien compte mettre fin à la crise du logement au cours du quinquennat 2015-2019. Les habitants des 5.000 chalets bénéficieront d’une aide de 120 millions de centimes. Sur le plan régional, M. Sellal a réaffirmé que la position de l’Algérie est claire quant à la crise palestinienne. Et assure que les meetings dans les salles sont autorisés.

« Nous réitérons notre soutien indéfectible au peuple palestinien »
Répondant aux questions des journalistes, il souligne que « notre pays est parmi les premiers à assister le peuple palestinien », tout en reconnaissant la difficulté de trouver un consensus au sein de la Ligue arabe.
« On fait un travail sans répit, mais d’une façon discrète. Des situations pareilles imposent la discrétion, et notre politique n’est pas politicienne, mais on la vérifie sur le terrain», ajoute-t-il.
Interpellé sur l’engagement et les promesses du chef de l’Etat à mettre fin à la corruption, Sellal souligne qu’il s’agit d’un travail gouvernemental qui demande du temps ». Qu’il s’agisse de l’affaire Khalifa ou celle de Sonatrach, «seule la justice pourra se prononcer ».
Sur les évènements survenus à Ghardaïa, M. Sellal a indiqué que des décisions sont prises pour le rétablissement de la paix et de la sécurité. L’installation des caméras au niveau de cette wilaya « commence à donner ses fruits ». Et les efforts qui seront consentis doivent être « axés sur la manière à réduire la haine qui s’est cristallisée entre les citoyens ». Le vrai enjeu, poursuit-il « est de retrouver la dynamique d’il y a quelques années ».
F. I.

M. Sellal inspecte les travaux d'une salle de spectacle de 3.000 places et inaugure l'université Constantine 3"

Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, a inspecté samedi à Constantine le projet de réalisation et d'équipement d'une  grande salle de spectacles (3.000 places), initié dans le cadre des préparatifs de la manifestation "Constantine capitale 2015 de la culture arabe".         
Confié en gré à gré, après accord du gouvernement, à une entreprise  chinoise, ce projet lancé en travaux en octobre 2013 devra être réceptionné au bout d'un délai contractuel de 16 mois.          
Un réajustement de 8,5 milliards de dinars a été demandé en plus du  montant de 2,5 milliards affecté au titre de l'autorisation-programme (AP) pour mener à bien cet important projet implanté à la cité Zouaghi-Slimane, non loin de l'aéroport international Mohamed-Boudiaf, a-t-on expliqué lors de cette visite. Les travaux de la superstructure de cette salle sont en voie d'achèvement, la charpente métallique en cours de montage (90%), tandis que les travaux de  maçonnerie (70 % d’avancement) et les aménagements extérieurs sont également en cours. Les paiements déjà effectués à ce jour s'élèvent à près de 1,5 milliard de dinars, ont indiqué les responsables en charge du suivi de ce projet. Le Premier ministre est intervenu pour insister sur la mise en place, par l'entreprise chinoise en charge de la réalisation de la salle, d'équipements ultramodernes.          
Cette entreprise doit également assurer la gestion de cette infrastructure durant une durée de trois ans au lieu d'une seule année comme prévu dans le contrat, a ajouté M. Sellal, appelant les responsables concernés à prévoir, pour ce faire, un avenant. Il a également insisté, de manière particulière, sur la plantation, notamment de palmiers, sur ce site afin de l'agrémenter, demandant aux mêmes responsables locaux d'entamer cette opération sans attendre en commençant par ramener des palmiers du sud du pays. Le Premier ministre a ensuite reçu, sur le même site, un exposé détaillé sur le projet de réalisation et d'équipement d'un pavillon d'exposition, également initié dans la cadre du grand évènement culturel international prévu pour 2015, et dont la réalisation aura nécessité un investissement public de l'ordre de 4 milliards de dinars. A l'entrée de la ville Ali Mendjeli, M. Sellal a symboliquement inauguré la nouvelle ville universitaire "Constantine 3" constituée, en plus des équipements annexes, de 44.000 places pédagogiques, de résidences totalisant 38.000 lits et d’un restaurant central de 800 couverts. Cette université, une des plus grandes du pays, a été réalisée par une entreprise chinoise pour une autorisation-programme (AP) de 37,12 milliards de dinars. Le campus est composé de 10 écoles dont une, la faculté de médecine en l'occurrence, offre une capacité de 8.000 places pédagogiques, les neufs autres disposant de 4.000 places pédagogiques chacune. Cette nouvelle structure d'enseignement supérieur, lancée en travaux en janvier 2008 pour un délai contractuel de 33 mois, dispose également de 19 résidences universitaires et d'un restaurant central. Le Premier ministre a appelé à y prévoir une structure de santé et un siège de la sûreté pour assurer la sécurité des étudiants. Il a également appelé à la création, sur ce grand site voué au savoir, d'un "Palais des Sciences" apte à permettre à cette université "d'avoir un réel rayonnement et d'être au diapason de la dimension culturelle de l'antique Cirta et des avancées enregistrées en matière scientifique". M. Sellal a rappelé dans ce contexte que 2015 a été décrétée par l'UNESCO "année internationale de la lumière" étant donné que cette année marquera le 1.000e anniversaire de la publication des grands travaux du savant Ibn Al Haytham sur l'optique.

Inspection du projet de réhabilitation et d’équipement du futur palais de la culture Al Khalifa
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal,  poursuivant samedi sa visite de travail à Constantine, a inspecté, au cœur de la ville, les travaux de réhabilitation, d’extension et d’équipement de la maison de la culture Mohamed Laïd Al Khalifa.          
Initiée dans le cadre de la manifestation “Constantine capitale 2015, de la culture arabe’’, la mise à niveau de la structure culturelle qui aura le statut de Palais de la culture, “imprimera une valeur ajoutée à cette ville qui souffre d’un déficit pesant en matière de d’infrastructures culturelles du niveau de cette cité bimillénaire’’, a-t-on indiqué. Lancée en travaux en janvier 2014, cette opération d’envergure, achevée  à 70 %, sera réceptionnée d’ici à la fin de l’année en cours. M. Sellal a insisté pour la mise en place d’équipements de dernière génération, du même niveau que ceux prévus dans la salle de spectacles de 3.000 places. Non loin de ce chantier, des groupes de citoyens se sont rassemblés pour faire état de plusieurs préoccupations liées, principalement, au logement. Le Premier ministre est allé à leur rencontre, discutant amicalement  et en toute décontraction avec plusieurs d’entre eux, leur indiquant, notamment, que toutes leurs doléances seront prises en charge dans le cadre de la réglementation en vigueur. M. Sellal s’est ensuite rendu à pied jusqu’à l’hôtel Cirta, situé en face du futur Palais de la culture Al Khalifa, où il s’est enquis des travaux de réhabilitation de la salle de cinéma Cirta, menés en prévision de l’événement culturel attendu en 2015.
 

Lancement des travaux d’aménagement et de calibrage des oueds des zones urbaines

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a lancé, hier à Constantine, les travaux d’un projet intitulé “aménagement et calibrage des oueds des zones urbaines de la wilaya’’.          
Le projet engagé le long des oueds Rhumel et Boumerzoug sur un linéaire  de 11,72 km porte également sur l’aménagement d’espaces verts sur une longueur  de 14,5 km et une largeur de 20 m. Il a nécessité une autorisation-programme (AP) de 15 milliards de dinars.          Confiée à un groupement constitué d’une société sud-coréenne et d’une  entreprise publique algérienne, cette opération dont les travaux seront contrôlés  par l’Organisme de contrôle technique de la construction hydraulique (CTH), devra être réceptionnée au bout d’un délai de 20 mois. Ce projet dont le suivi sera assuré par un groupement suisse pour un montant de près de 200 millions de dinars permettra, une fois réceptionné, de protéger la population et les infrastructures contre les risques liés aux inondations et contribuera à promouvoir l’image de la ville de Constantine. M. Sellal a appelé à engager une réflexion en vue de la création d’une  entreprise qui serait chargée de gérer ces cours d’eau en zones urbaines, les communes, a-t-il dit, ne pouvant, à elles seules, assurer cette mission.
 Il  a également fait part de la nécessité d’associer l’Office national de l’assainissement (ONA) aux actions de calibrage d’oueds. L’opération lancée par le Premier ministre, et dont le caractère est  également environnemental, aura un impact éminemment positif sur les conditions de vie des citoyens grâce aux espaces verts prévus tout le long de ces cours d’eau.

Remise des décisions d’attribution de 547 logements publics locatifs

Dix-neuf attributaires de logements  publics locatifs (LPL), faisant partie d’un ensemble de 547 familles bénéficiaires,  ont symboliquement reçu, samedi à Constantine, des mains du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, les décisions d’attribution de leurs appartements.          
Ces derniers, puisés d’un programme de 18.000 LPL réalisés au titre  du programme quinquennal 2010-2014, sont implantés dans les communes d’Ouled Rahmoune, d’Ibn Badis et de Beni H’midène.         
 Intervenant lors d'une cérémonie organisée au siège de la wilaya de  Constantine, le directeur de l’Office de promotion et de gestion immobilière a affirmé que 5.500 autres unités seront attribuées d’ici à la fin de l’année  2014. Il a également rappelé que 21.000 décisions de pré-affection de logements à caractère social ont été remises depuis 2012 à leurs bénéficiaires.          
S’agissant du programme complémentaire portant affectation de 20.000  logements à la wilaya de Constantine, décidé lors de la précédente visite d’inspection du Premier ministre, il a été indiqué que 13.000 logements étaient en cours  de construction tandis que le reste est "en phase de consultations". M. Sellal a souligné que les efforts de l’Etat se poursuivaient pour  en finir avec la crise de logement dans le pays. Evoquant les chalets vétustes  de la cité El Guemmas, le Premier ministre a annoncé que cette question sera  traitée sur le modèle arrêté au profit des familles résidant dans des logements  en préfabriqué dans la wilaya de Chlef.
 Il avait été décidé, pour cette wilaya, rappelle-t-on, d’attribuer 1,2 million de dinars, et non plus 700.000 dinars, à chaque résident de ce type de logements précaires pour qu’ils puissent les réhabiliter ou les remplacer.          
Cette cérémonie de remise de LPL a précédé la tenue d’un conseil interministériel élargi aux autorités locales qui se tient, comme l’a souligné M. Sellal, pour la première fois en dehors de la capitale.

Inauguration officielle de la nouvelle aérogare de Constantine

 La nouvelle aérogare de Constantine a été officiellement inaugurée, hier après-midi, par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au terme d’une visite de travail dans cette wilaya. Fruit d’un investissement public de l’ordre de 3 milliards de dinars, l'aérogare, située à un jet de pierre de l’aéroport international Mohamed-Boudiaf, s’étend sur 80.000 m2 dont 13.000 en exploitation.
Elle est dotée d’équipements techniques de pointe et peut accueillir jusqu’à un million de voyageurs  par an dans des conditions très confortables. M. Sellal a appelé à l’amélioration constante des conditions de transit des voyageurs et à la facilitation des procédures dont la suppression, depuis peu, de la fiche de police est un des jalons. La livraison de cette aérogare, réalisée par une dizaine d’entreprises,  et opérationnelle depuis juin 2013, avait accusé un retard en raison de contraintes  financières, levées depuis.

Sellal inaugure un réservoir de 50.000 m3 à la cité El Guemmas  et inspecte le chantier de l'hôtel Marriott  
 

Un réservoir de 50.000 m3, construit et équipé dans le cadre des travaux aval de Beni-Haroun, destiné à renforcer l'alimentation en eau potable (AEP) de 200.000 habitants des parties hautes de Constantine, a été inauguré, samedi, par le Premier ministre, M.Abdelmalek Sellal. Relevant de l'opération intitulée "AEP des villes de Mila et de Constantine à partir du barrage de Oued Athmania", ce réservoir, construit par une entreprise chinoise pour un montant de plus de 1,7 milliard de dinars, est constitué de 4 compartiments d'une capacité, chacun, de 12.500 m3. Selon les explications données par les responsables du secteur des ressources en eau, ce réservoir sera complété par la construction de deux autres équipements de même type présentant une capacité respective de 20.000 et de 10.000 m3 afin d'assurer une alimentation ininterrompue (H/24) de l’eau potable à l’ensemble des cités de la ville situées en hauteur.         
 Réagissant à l'annonce d'un autre réservoir dans la forêt de Djebel Ouahych, M. Sellal a insisté sur la préservation du maximum d'arbres, avant  d'appeler au renforcement de l'irrigation agricole à la faveur de ces ouvrages , notamment celui de Boumerzoug.  Le Premier ministre a également inspecté, près du centre-ville, les  travaux de construction d'un hôtel haut de gamme (5 étoiles) de la chaîne internationale  Marriott. S'étendant sur une superficie totale de 78.000 m2, dont près de 40.000 m2 de surface bâtie, ce projet dont l'étude a été confiée à un bureau italien et la réalisation à une entreprise chinoise, comprend 180 chambres dont 159 "standard", 10 suites exécutives, 10 suites senior et une suite présidentielle.         
 Cette importante structure hôtelière de cinq étages en plus de deux sous-sols, comprend également des salles de restaurant, un night club, une piscine,  une salle de projection, des salles de réunions et de conférences, un business  center et des équipements de sport et de relaxation. Lancé en travaux en février 2013 pour un délai de 23 mois, ce projet, doté d'un financement de 14 milliards de dinars présente actuellement un taux d'avancement des travaux de 80%. Cet établissement sera doté d'une école de formation en hôtellerie, selon les explications fournies au Premier ministre par les responsables en charge du secteur du tourisme qui ont également présenté un exposé détaillé sur l'opération de réhabilitation et d’extension des hôtels Cirta et Panoramic.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions