lundi 23 septembre 2019 01:45:34

Sénégal : La BAD accorde 45 millions d'euros à la construction d’une autoroute

La Banque africaine de développement (BAD) a réitéré hier, son soutien au développement des infrastructures au Sénégal en accordant un prêt de 45 millions d’Unités de Compte (1 unité de compte = 1 euro) pour le financement de la construction d’une autoroute à péage.

PUBLIE LE : 03-12-2010 | 21:00
D.R

La Banque africaine de développement (BAD) a réitéré   hier, son soutien au développement des infrastructures au Sénégal en accordant un prêt de 45 millions d’Unités de Compte (1 unité de compte = 1 euro) pour  le financement de la construction d’une autoroute à péage. La participation de la BAD au budget pour la réalisation de cette nouvelle   infrastructure a permis le bouclage du financement de ce projet qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat public privé (PPP) entre l’Etat du Sénégal, le   secteur privé et les bailleurs de fonds traditionnels, a-t-on indiqué auprès de l’institution financière africaine.  "Ce nouveau prêt permet à la Banque de réitérer son soutien aux investisseurs privés dans le secteur des infrastructures au Sénégal", a déclaré le représentant résident régional du  Groupe de la BAD, M. Mohamed H’midouche, qui s’exprimait dans ce contexte.     "L’Autoroute permettra de pallier aux importants problèmes de congestion   et d’assurer un accès rapide à la ville de Dakar, qui concentre 80% de l’activité   économique et 25% de la population du Sénégalô, a-t-il notamment rappelé.           
Outre la BAD, ce projet est financé par la Société financière internationale   (SFI û Banque mondiale), la Banque Ouest Africaine de développement (BOAD) ainsi que par d’autres banques privées.  La BAD qui accompagne les investisseurs privés dans le secteur des infrastructures   au Sénégal, s’est également engagée, à travers son guichet privé, à octroyer   des prêts pour d’autres projets envisagés dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Il s’agit notamment, selon le représentant régional de la BAD, d’une   centrale électrique (8 millions d’euros), centrale à charbon (55 millions d’euros)   et du terminal à conteneurs du port autonome de Dakar (47,5 millions d’euros),   alors que des négociations sont en cours pour le financement, à hauteur de 70   millions d’euros, du nouvel  aéroport internationale. En outre, la BAD est en voie de finaliser sa "nouvelle stratégie d’assistance" au Sénégal pour une période couvrant 2010 à 2015, en retenant comme axes d’intervention   "l’amélioration du climat des affaires et du cadre d’appui à la diversification économique, et précisément, la contribution au renforcement des infrastructures   nationales et régionales dans les secteurs des transports, de l’énergie, de   l’eau et de l’assainissement".

  • Publié dans :
  • BAD
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions