mercredi 19 dcembre 2018 17:41:23

Patrimoine, KERZAZ : une histoire et des vestiges millénaires

Commune de la wilaya de Béchar, dont elle en est distante de 330 km et de 120 km de Béni-Abbès, Kerzaz est constituée de trois principales localités : Megsem, Zaouïa Kebira et Kerzaz Ksar.

PUBLIE LE : 30-06-2014 | 0:00
D.R

Commune de la wilaya de Béchar, dont elle en est distante de 330 km et de 120 km de Béni-Abbès, Kerzaz est constituée de trois principales localités : Megsem, Zaouïa Kebira et Kerzaz Ksar. Mais ce qui la singularise davantage, c’est qu’elle est traversée par ce que l’on appelle « la route des oasis »(RN 6) qui relie Sig, ville de l’Ouest algérien (40 km d’Oran) à Timiaouine, à l’extrême Sud algérien et à la frontière du Mali, en passant bien sûr par Béchar et Adrar.
C’est Sidi Ahmed Ben Moussa, fondateur de la zaouïa de Kerzaz qui en a fait, avant sa mort en 1573, un véritable pôle du savoir. La ville de Kerzaz a une histoire et des vestiges millénaires, car elle a gardé, au fil des siècles, son cachet traditionnel de cité du désert, tout en étant une ville d’accueil, puisque déjà, elle servait de refuge aux nombreuses familles qui fuyaient les guerres tribales, très courantes à l’époque dans la région. Ses vestiges, Kerzaz les puise dans la construction et l’architecture traditionnelles de ses ruelles, ses impasses et ses maisons, en dépit des aménagements modernes qui s’y sont infiltrés. La ville de Kerzaz est aussi et surtout connue par sa zaouïa, véritable pôle du savoir et lieu incontournable pour bien des tribus, de toutes les régions d’Algérie, qui contribuent d’ailleurs, à  sa pérennité. Un espace qui est fait pour répondre aux demandes du savoir pour  ceux qui viennent de toutes parts, tout en pourvoyant la région en imams et enseignants du Livre saint.
Kerzaz, c’est aussi un lieu de pèlerinage, l’occasion du Mouloud Ennabaoui, pour des milliers de fidèles de la confrérie El Kerzazia, qui y viennent, annuellement, célébrer cette fête religieuse à la zaouïa El Kébira où se trouve le mausolée de Sidi Ahmed Ben Moussa. Mais cette ville renferme aussi plusieurs sites historiques, tels les ruines des ksour de Tazougar, de Sidi Moussa ben Khalifa, père du fondateur de cette cité, et bien d’autres ksour, dont la découverte en reflèterait toute la beauté et le prestige.
Pôle touristique malheureusement peu fréquenté, Kerzaz est un trésor patrimonial qui reste à faire valoir. Seul un marathon des dunes, organisé il y a quelques années, a su peut-être y attirer quelques touristes étrangers et nationaux.
Une autre singularité de cette ville : une variété de dattes portant le nom du cheikh de la zaouïa, qu’on ne trouve nulle part ailleurs et qui a même surpris des émirs du Golfe, en visite dans la région.
Kerzaz, bien à l’abri de sa muraille et de son enceinte, fière de son histoire, renferme bien des lieux où la paix semble régner pour l’éternité.
    Ramdane BEZZA

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions