dimanche 26 mars 2017 15:51:13

Interventions des chefs des groupes parlementaires au Conseil de la nation : Soutien sans faille au plan d’action du gouvernement

Les débats sur le plan d’action du gouvernement se sont achevés, hier, au Conseil de la nation par les interventions des chefs des trois groupes parlementaires. Au regard du contenu de ces interventions, le Premier ministre est d’ores et déjà assuré d’avoir le soutien total des membres de la chambre haute du Parlement.

PUBLIE LE : 10-06-2014 | 0:00
D.R

Les débats sur le plan d’action du gouvernement se sont achevés, hier, au Conseil de la nation par les interventions des chefs des trois groupes  parlementaires. Au regard du contenu de ces interventions, le Premier ministre est d’ores et déjà assuré d’avoir le soutien total des membres  de la chambre haute du Parlement.

En effet,  Zahani Abdelkader,  pour le  FLN,  Abdelkrim Kourichi pour le tiers présidentiel ou encore Mahmoud Sid Ali  pour le RND ont fait part de leur total accord  et ont annoncé soutenir sans la moindre réserve le plan d’action présenté par Abdelmalek Sellal dont ils souhaitent la mise en œuvre  sur le terrain. Ce soutien émane, selon les trois membres, de leur conviction que les actions contenues dans le document présenté par le Premier ministre sont la concrétisation des engagements électoraux du Président de la République d’une part et qu’elles répondent aux aspirations et attentes des citoyens algériens d’autre part. Abdelkader Zahani, qui a pris la parole  à l’ouverture de la séance plénière, a  néanmoins appelé le Premier ministre à accorder une plus grande attention à la famille des moudjahidine et aux différentes catégories sociales qui nécessitent l’aide de l’Etat. Tout en rendant un hommage appuyé à l’ANP qui fait face à toute tentative de déstabilisation du pays, il apportera son soutien au principe de non ingérence  dans les affaires des pays voisins. Il estimera cependant nécessaire la conjugaison de tous les efforts pour mener à bien le plan d’action du gouvernement. Pour sa part, le chef du groupe du tiers présidentiel a abordé dans son intervention les différents axes du plan en émettant des remarques et des suggestions. Ainsi, il souhaitera que les consultations en cours autour du projet de révision de la Constitution parviennent à dégager une constitution consensuelle. Pour ce qui de l’amélioration des conditions de vie des citoyens, l’intervenant indiquera qu’un tel objectif ne peut être réalisé que par la réhabilitation du service public. Quant au développement, M Kourichi fera remarquer que les retard pris dans la réalisation des programmes, notamment la construction de nouvelles routes et la réalisation d’infrastructures scolaires, empêchent d’atteindre cet objectif. De plus ces retards ont un coût financier puisque des réévaluations des budgets sont faites ce qui porte un préjudice au Trésor public. Selon lui, les responsables de ces retards doivent être sanctionnés. Pour le volet économique, il demandera au gouvernement d’améliorer le climat des affaires et d’encourager l’investissement dans le secteur du tourisme. L’intervenant a également souhaité qu’il ait une application rigoureuse de la loi pour mettre un terme aux abus et autre corruption. Ces fléaux donnent à croire au citoyen que l’Etat est absent, dira-t-il. De son côté, Mahmoud Sid Ali, au nom du groupe parlementaire du RND, a indiqué que le soutien que  sa formation apporte au gouvernement relève de la conviction de cette formation qui a toujours soutenu le Président de la République. Son intervention à fort connotation politique, puisque il abordera longuement les questions de la révision de la Constitution et de la réconciliation nationale qui dira sont une nouvelle étape dans le processus de réformes politiques initiées par le Président Bouteflika. Pour ce qui est du gaz de schiste, l’orateur dira que le RND soutient le recours aux énergies non conventionnels et ce, d’autant que cela se fera à long terme et qu’il permettra s’assurer la sécurité énergétique de l’Algérie. Il demandera au gouvernement d’intensifier l’exploration pour préparer le pays à l’exportation du gaz de schiste dont un tiers des réserves sont détenues par l’Algérie. Il indiquera que selon des études réalisées d’ici 2030, les réserves de pétrole estimées à 18.000 milliards m3 et de gaz estimées à 4.000 milliard de m3  ne pourront que couvrir les nationaux. Ce même intervenant estimera par ailleurs que l’Algérie doit sortir de sa dépendance des hydrocarbures en boostant les secteurs du tourisme, de l’agriculture et de l’industrie. Pour ce faire il faut encourager, dira-t-il, l’investissement public et privé et le partenariat avec les étrangers. S’agissant de la lutte contre le terrorisme et la situation dans le Sahel, l’intervenant dira que le RND soutien la politique de non intervention militaire dans les pays de la région.
Le Premier ministre apportera  ce matin ses réponses aux préoccupations soulevées par les membres du Conseil de la nation.      
Nadia Kerraz    

----------------------------

Lutter contre la corruption et la bureaucratie
Lors de la première journée, les membres du Conseil de la nation ont appelé à redoubler d'efforts pour combattre la corruption et la bureaucratie et à renforcer les mécanismes de contrôle et de transparence dans les dépenses de l'argent public.
Dans le même contexte, le député Moussa Temdertaza (FFS) a souligné la nécessité de renforcer les mécanismes de transparence dans la gestion et les dépenses de l'argent public et de lutter contre la corruption.
Il a en outre appelé à œuvrer à la consolidation de la souveraineté nationale et à mettre l'action parlementaire au cœur des préoccupations du citoyen. Le député Bouzid Badida (FLN) a appelé à permettre au parlement de prendre connaissance du bilan annuel de l'action du gouvernement et de l'état d'avancement des projets de développement en cours de réalisation. Saluant les mesures contenues dans le plan d'action du gouvernement, notamment le volet relatif de l'amélioration du service public, le député (MSP) Kamel Djalti a mis l'accent sur la nécessité d'accorder un intérêt particulier à la lutte contre la corruption et la bureaucratie. De son côté, le député Adam Kobbi (FLN) a souligné la nécessité d'introduire les nouvelles technologies pour rapprocher l'administration du citoyen pour mettre fin à toute forme de bureaucratie.
Pour sa part, la députée Rafika Kasri (tiers présidentiel) a proposé la création d'un observatoire national pour la lutte contre le gaspillage dans tous les secteurs en vue de rationaliser les dépenses tout en saluant l'intérêt du gouvernement pour l'amélioration du service public.

Le Conseil de la nation consacre  une séance aujourd’hui aux réponses du Premier ministre
Le Conseil de la nation consacrera sa séance plénière d’aujourd’hui aux réponses du Premier ministre Abdelmalek Sellal aux interventions  des membres du Conseil de la nation concernant le plan d'action du gouvernement,  selon un communiqué du conseil publié hier.        
Les députés du Conseil de la nation ont entamé hier (dimanche) le débat  sur le plan d'action du gouvernement présenté par le Premier ministre au cours  d'une séance plénière présidée par son président, Abdelkader Bensalah. 

-------------------------------

En marge des debats

M. Boudiaf : « Aucune nouvelle victime du coronavirus »

M. Abdelmalek Boudiaf a démenti, hier à Alger, l'existence de nouveaux cas de personnes atteintes du coronavirus. "Mis à part les deux patients signalés et qui se portent mieux, je peux vous confirmer que nous n'avons enregistré aucun autre cas atteint de coronavirus", a déclaré à l'APS, M. Boudiaf en marge du débat autour du plan d'action du gouvernement au Conseil de la nation. Il a expliqué avoir fait une visite inopinée à Bordj Bou-Arréridj, ville où des rumeurs ont circulé faisant état de l'existence d'un nouveau cas de coronavirus. "Je peux vous rassurer qu'il n'y a rien", a-t-il martelé. Le ministre a fait savoir que le seul remède contre ce virus est la prévention, rappelant que le Premier ministre a ajouté, dans le cadre du pèlerinage aux Lieux saints de l'islam, 40 médecins pour atteindre ainsi, un nombre de 120 à la mission médicale algérienne devant accompagner les futurs hadjis. Deux hommes âgés de 66 et 59 ans ont contracté ce virus lors d'un séjour en Arabie saoudite pour l'accomplissement de la Omra. Ils ont été pris en charge respectivement par les services de santé des wilayas de Tipasa et Tlemcen, rappelle-t-on. A la question de savoir où en était l'enquête sur l'enlèvement du bébé au niveau de la maternité du centre hospitalo-universitaire de Constantine, M. Boudiaf s'est contenté de dire que "l'enquête est toujours en cours" Le ministre a déclaré, toutefois, que des caméras de surveillance ont été installées, déplorant l'existence de telle situation. "Il faut reconnaître qu'il y a eu des failles. Les décisions actuellement prises étaient des sanctions. Je ne peux pas dire plus", a-t-il ajouté. Interrogé par ailleurs, par la presse sur le payement ou non des factures de soins dans les hôpitaux français, le ministre a rappelé que l'Algérie n'a aucune dette. "La situation a été réglée et, bien au contraire, c'est eux (hôpitaux français, Ndlr) qui ont rendu de l'argent au Trésor public algérien", rappelant qu'il a rencontré, dernièrement, son homologue française à Genève où les deux parties ont évoqué le sujet.

« Le stock de l'Algérie en médicaments et vaccins est suffisant »
La veille, M. Boudiaf, a affirmé que le stock de l'Algérie en médicaments et vaccins était suffisant. " Les médicaments et les vaccins sont disponibles en Algérie".
"Si un manque de médicaments est enregistré au niveau d'un établissement hospitalier c'est que le staff supervisant ce dernier n'a pas assumé son devoir pour assurer la disponibilité des médicaments", a ajouté M. Boudiaf. Il a en outre rappelé les différentes mesures prises par le ministère comme "l'autorisation des responsables des établissements hospitaliers à acquérir les médicaments de n'importe quel pays en cas de manque".
Par ailleurs, M. Boudiaf a précisé que les problèmes de soins pour les cancéreux "ont été réglés après que les différents centres ont été dotés en équipements nécessaires", indiquant qu'après l'inauguration, jeudi dernier, d'un centre anti-cancer dans la wilaya de Sétif et d'un autre dans la wilaya de Batna, un troisième sera ouvert en octobre prochain dans la wilaya de Annaba. A la fin de l'année en cours, deux centres anti-cancer seront ouverts à Tlemcen et à Tizi Ouzou. "Lorsque l'on parviendra à assurer les soins à 240 malades par jour dans un même centre, c'est que le problème des rendez-vous de longue durée est réglé", a-t-il ajouté

----------------------------

M. Lamamra : « Le partenariat algéro-français sera ouvert à tous les secteurs prioritaires de l'Algérie »

Le partenariat algéro-français sera ouvert à tous les secteurs prioritaires de l'Algérie", a affirmé, hier à Alger, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Ce partenariat est lié également "au plan quinquennal de développement national", a indiqué M. Lamamra en marge du débat du plan d'action du gouvernement au Conseil de la nation, soulignant que la visite de son homologue français s'inscrivait dans le cadre de la stratégie entre les deux pays décidée par les Présidents deux pays lors de la visite en Algérie du Président François Hollande. "Il s'agira d'axer la concurrence entre les partenaires autour de seul intérêt de l'Algérie", a soutenu M. Lamamra. Le ministre français des Affaires étrangères et du développement international, Laurent Fabius, a entamé, dimanche passé, une visite officielle de deux jours en Algérie à l'invitation de son homologue algérien, M. Lamamra. En réponse à une question sur d'éventuels développements de l’affaire des diplomates algériens enlevés au Mali, le chef de la diplomatie algérienne s'est contenté de dire que cette affaire "est notre préoccupation majeure et celle de toutes les institutions de l'Etat". Il a fait état de bonnes nouvelles concernant le Mali sans donner davantage de détails.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions