samedi 16 dcembre 2017 00:46:32

A l’invitation de Mme Catherine Ashton : M. Lamamra à la 3e conférence ministérielle de l'UE et de la Ligue arabe à Athènes

Le ministre des AE effectuera une visite bilatérale en Grèce, à l'invitation du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Evangelos Venizelos.

PUBLIE LE : 10-06-2014 | 0:00
D.R

Le ministre des AE effectuera une visite bilatérale en Grèce, à l'invitation du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Evangelos Venizelos.

Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, participera à la 3e conférence ministérielle de l'Union européenne (UE) et des Etats membres de la Ligue arabe à Athènes aujourd’hui et demain, a indiqué hier un communiqué du MAE. M. Lamamra participe à cette conférence à l'invitation de Mme Catherine Ashton, vice-présidente de la Commission européenne et haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, et du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères grec, Evangelos Venizelos, précise la même source. Durant cette rencontre qui intervient suite à celle tenue au Caire en novembre 2012, les ministres des Affaires étrangères des deux parties auront à "se concerter et échanger les vues sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun".
Il s'agit notamment du "conflit au Moyen-Orient, la situation en Syrie, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, ainsi que sur les voies et moyens de renforcer leur dialogue et coopération", a-t-on expliqué. M. Lamamra développera, à cette occasion, "les positions de l'Algérie sur les différentes thématiques inscrites dans l'agenda des travaux, ajoute la même source, soulignant que le ministre réitèrera également l'"appui indéfectible" à une "solution rapide" à la question palestinienne qui soit "juste, durable et définitive, basée sur les résolutions pertinentes des Nations unies". Le chef de la diplomatie algérienne devrait aussi rappeler l'"appel constant" de l'Algérie pour un "règlement global, juste et définitif" du conflit au Moyen-Orient, ainsi que pour une "dénucléarisation" de la région.
Pour ce qui est de la Syrie, M. Lamamra développera la position de l'Algérie "favorable à une sortie de crise par la voie pacifique et le dialogue inclusif entre les parties en conflit, afin d'épargner au peuple syrien frère les souffrances, et à leur pays ami plus de destruction", note la même source.
 Quant aux autres questions liées aux mutations dans les pays de la région, à la lutte contre le terrorisme, M. Lamamra mettra l'accent dans ses interventions sur la solidarité de l'Algérie avec les pays touchés par les changements internes dans le sens du renforcement "accru" des relations bilatérales, ainsi que l'appel pour une coopération "effective" contre toutes les formes de terrorisme et du crime organisé transnational. M. Lamamra saisira cette opportunité pour "appeler la consolidation du dialogue culturel et religieux entre les deux parties, notamment en cette ère de recrudescence des discours et des actes de racisme, de xénophobie et d'islamophobie". Il plaidera, par ailleurs, en faveur de "l'instauration d'une coopération mutuellement bénéfique fondée sur l'exploitation du potentiel réciproque et des avantages comparatifs".
La conférence sera sanctionnée par une déclaration finale et une feuille de route stratégique qui entérinera le consensus des deux parties (UE et Ligue arabe) sur les "diverses questions d'intérêt commun et les priorités en matière de dialogue et de coopération". En marge de cette rencontre, M. Lamamra aura des entretiens avec certains de ses homologues des pays participants à la conférence.
 Dans le prolongement de sa participation à cette conférence, M. Lamamra effectuera une visite bilatérale en Grèce, à l'invitation du vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Evangelos Venizelos, au cours de laquelle il sera reçu par le président de la République et le Premier ministre et aura des entretiens avec son homologue grec. Cette visite dans cet Etat qui assure la présidence en exercice de l'UE, sera une occasion pour "examiner l'état et les perspectives des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays", ajoute la même source.


 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions