jeudi 19 octobre 2017 17:27:49

Amara Benyounes préside une réunion d’évaluation du secteur du commerce : « Le registre du commerce électronique sera généralisé à partir du 15 juin »

L’informatisation du registre du commerce a coûté près de 50 millions de dinars

PUBLIE LE : 10-06-2014 | 0:00
Ph : Billal

Dans la perspective de faciliter la tâche et d’afficher plus de souplesse au profit des commerçants, le ministre du Commerce, M. Amara Benyounès, a appelé les cadres de son secteur à "débureaucratiser l'administration commerciale", précisant que « le registre du commerce électronique sera généralisé sur l’ensemble du territoire national à partir du 15 juin prochain à partir de Tipasa ».

Le ministre a mis l'accent sur la nécessité de renforcer le contrôle durant le mois de Ramadhan ainsi que durant la saison estivale.
Intervenant lors d’une rencontre d’évaluation de l’activité des services extérieurs avec l'ensemble des cadres du secteur du Commerce, organisée, hier, à l’hôtel El-Aurassi, Amara Benyounès a déploré le fait que « le commerçant se lève à 5h00 du matin pour faire la chaîne au niveau des directions de commerce pour se faire délivrer un simple document ». C’est pourquoi, il a souligné la nécessité d’appliquer des lois concernant le contrôle du commerce. Dans le même ordre d’idées, le premier responsable du ministère du Commerce a indiqué que le registre du commerce électronique, opérationnel jusqu'ici uniquement au niveau de la wilaya d'Alger, sera généralisé à l'échelle nationale à partir du 15 juin prochain. « Nous allons lancer à partir de Tipasa, le 15 juin, le processus de  généralisation du registre du commerce électronique à travers toutes les wilayas du pays », a-t-il dit, soulignant que « le registre du commerce électronique a pour objectif essentiel de mettre fin aux actes de falsification des extraits du registre ».
Selon les données du Centre national du registre du commerce (CNRC)     l'Algérie comptait 1.695.814 commerçants inscrits au registre du commerce à la fin du mois de février dernier. Lancé la mi-mars dernier au niveau d'Alger, le registre du commerce électronique a pour objectif essentiel de moderniser les services CNRC et de mettre fin aux actes de falsification des extraits du registre. Depuis, le CNRC a délivré 9.136 registres électroniques dont 6.270 pour des personnes physiques et 2.866 au profit des personnes morales (entreprises), selon M. Slimani. Toujours en format papier, le nouveau document est doté néanmoins d'un code crypté sur l’extrait du document délivré à Alger, nous a-t-on expliqué. Mais, comme le soulignera le responsable, « dès le mois de décembre, le registre du commerce devrait être sous format de carte PVC, après l’adaptation du dispositif législatif et réglementaire pour introduire le traitement numérique et les services en ligne dans la gestion du registre du commerce. »
La troisième étape verra le lancement, progressif, du registre du commerce électronique en carte à travers toutes les wilayas. Cette solution est désormais utilisable dans les opérations de contrôle qui peuvent accéder directement à la banque de données du CNRC afin d’y puiser l’information relative aux commerçants inscrits.

L’informatisation du registre du commerce a coûté près de 50 millions de dinars

Il est utile de préciser que le registre électronique a été élaboré par le ministère du Commerce et le CNRC en collaboration avec le ministère de la Poste et des technologies de l'information et de la communication pour une enveloppe financière de 49,9 millions DA.
Les actions portant la surveillance du marché et la protection du consommateur, ont été, en outre, abordés lors de cette rencontre qui a réuni l’ensemble des cadres centraux du ministère, qui avait pour objectif, d’évaluer les activités du secteur en matière d’encadrement, d’organisation et de régulation du marché.
Aussi, des questions relatives à la promotion de la production nationale ainsi que le développement et la diversification des exportations notamment l’examen des voies et moyens pour une mise en œuvre efficiente des actions dans le plan d’action du secteur ont également été à l’ordre du jour.
Par ailleurs, le ministre a abordé la question de l'informel, il a fait savoir que « la politique de l'Etat consiste en l'intégration des commerçants activant dans l'informel dans le secteur du commerce formel par la construction de nouveaux marchés et locaux ».
S’agissant de la disponibilité des produits durant le mois de Ramadhan et la saison estivale, le ministre n’écarte pas une éventuelle pénurie des produits alimentaires de large consommation qui sera liée, selon lui, aux « stockage massif des denrées par les commerçants qui profitent de cette période pour augmenter les prix », et « au comportement des consommateurs qui ont tendance à s'approvisionner d'une manière anarchique », a-t-il indiqué.  Par conséquent, selon lui « la demande sera supérieure à l'offre, ce qui favorisera la hausse des prix de ces produits. Néanmoins,  au fur et à mesure, le marché va se stabiliser ».  De son côté, le directeur général de la direction du contrôle au niveau du ministère du Commerce, M. Abdelaziz Ait Abderrahmane, s’est montré confiant quant à la disponibilité des produits de large consommation.
Dans cette optique il a cité, à titre d’exemple, les quantités disponibles actuellement en stock et les importations de viandes en prévision de cette même période. Ait Abderrahmane a rassuré qu’« il n'y a pas lieu de paniquer, tous les produits sont déjà disponibles notamment des légumes et fruits dont c’est la période de récolte pour la plupart d’entre eux.
Aussi, il est impossible pour les spéculateurs de les stocker, vu leur disponibilité » a-t-il enfin conclu. En ce qui concerne l’accession à l’OMC, le ministre a indiqué que l'Algérie protégera dans son processus de négociations les spécificités de son économie nationale. "On parle d'accession et non pas d'adhésion, et cela veut dire qu'on peut tout discuter et négocier ce qui va nous permettre de protéger ces industries naissantes", a-t-il dit.
Sihem Oubraham

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions