dimanche 18 novembre 2018 18:23:06

JSK, Alors que l’Italien Ravanelli est pressenti à la place d’Aït Djoudi : Encore trois recrues à venir

Moh-Chérif Hannachi semble avoir révisé sa position de clore le recrutement après avoir fait signer deux dernières recrues. Histoire de s’en tenir à huit.

PUBLIE LE : 10-06-2014 | 0:00
D.R

Moh-Chérif Hannachi semble avoir révisé sa position de clore le recrutement après avoir fait signer deux dernières recrues. Histoire de s’en tenir à huit. Deux recrues après, le président de la JSK annonce trois autres à venir. Un attaquant et deux milieux de terrain, nous informe-t-on.

On sait déjà que la JSK est sur les traces d’un attaquant irakien, l’un des plus grands espoirs de ce pays qu’on devrait voir débarquer à Tizi Ouzou dans quelques jours. Il viendra remplacer le Libyen Mohamed Zaâbia à qui on a finalement signifié sa libération après avoir annoncé, quelques jours auparavant, qu’il allait être retenu et qu’il fera parler de lui dès qu’il aura trouvé ses repères. Comme quoi, la vérité d’un soir n’est pas forcément celle du lendemain. En outre, la JSK espère toujours accueillir Mourad Delhoum, selon toute vraisemblance, indécis. C’est dans le secret qu’il aurait promis à Hannachi de signer son contrat dès que possible. Officiellement, il dit ne pas avoir pris de décision. Sans doute espère t-il surenchérir, d’autant que le MCA fait de son côté le forcing pour l’embaucher. Aussi, la JSK a tenté le coup avec Mohamed Ziti. Le capitaine de l’Entente de Sétif est très chaud à l’idée de revenir à Tizi Ouzou, mais il ne souhaite pas partir en de mauvais termes, en laissant l’Entente en pleine phase des poules de la Ligue des champions. Ce qui complique un peu son transfert, même si sur le principe, cela pourrait se faire. Par ailleurs, la JSK devrait annoncer, dans quelques jours, le nom du successeur d’Azzedine Aït Djoudi. Il se pourrait que ce soit Luis Fernandez, même si l’animateur chaud bouillant de RMC a mis la barre très haut, rendant sa venue presque impossible. D’autant que la JSK s’est vu proposer les services de l’Italien Fabrizio Ravanelli, dont les exigences financières sont nettement inférieures. L’ancien coach de la Juve toucherait à peine, si l’on peut dire, 15.000 euros par mois, un salaire légèrement inférieur à celui que touchait Azzedine Aït Djoudi (220 millions/mois). Les choses devraient bouger très vite.
A. B.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions