dimanche 22 octobre 2017 05:50:28

Ryad Kabla, milieu de terrain du RCK : « J’ai toujours cette envie de réussir »

" j’ai toujours cette envie de réussir et de revenir au premier plan"

PUBLIE LE : 10-06-2014 | 0:00
D.R

Comment s’est passée votre saison avec le RC Kouba ?
J’ai été contacté par l’entraîneur Mustapha Biskri pour signer au Raed. Il m’a parlé du challenge sportif avec l’accession comme objectif, et il a ainsi réussi à me convaincre d’opter pour le RCK, qui est un club qu’on ne présente plus, même si, malheureusement, il évolue en division nationale amateurs. J’ai commencé la saison petit-à-petit parce que j’avais rencontré quelques soucis physiques…

Pourquoi n’avez-vous pas effectué la préparation à temps ?
Si j’ai entamé la préparation le plus normalement du monde. Seulement, comme je n’ai pas été jusqu’au bout de la saison d’avant avec l’USMB, c’était pour moi difficile de retrouver rapidement ma forme physique, d’autant plus que je souffrais entre-temps d’une petite blessure, que je voulais bien soigner. Je me suis même retiré du monde du football avant d’atterrir au RCK, parce que j’étais dégoûté de l’environnement général du milieu en question, où l’hypocrisie et le mensonge règnent en maitres.

Pour revenir au RCK, l’accession tant espérée n’a pas eu lieu…
C’est vrai. Notre équipe était classée en haut du tableau et se battait bien avec l’objectif de faire retrouver au club, sa place en Ligue 2. La lutte était acharnée avec les autres sérieux prétendants à l’accession tels le CRB Dar Beida et l’ESM Koléa, entre autres. On était bien parti pour réussir quelque chose de grand, cette saison. On s’était même installé au poste de leader qu’on a occupé pendant un bon moment, mais les problèmes ont eu raison de nous.

Et pour ce qui est de votre rendement personnel ?
Après mon retour de blessure, j’estime avoir réussi de bons matches et avoir donné satisfaction à l’entraîneur. Hélas, ce que tout le monde regrette, s’est de n’avoir pas réussi l’accession avec le Raed. C’est vraiment dommage, parce que j’estime qu’on avait un groupe capable de relever le défi, si les moyens suivaient. C’était un peu l’anarchie au sein du club, si je puis dire. Le président avait même accusé certains joueurs d’avoir levé le pied pour certains matches. Le climat était devenu malsain.

Depuis votre départ du MCA, vous n’avez pas eu l’ascension souhaitée malgré vos immenses qualités…
Eh oui ! C’est vrai que j’ai fait toutes les catégories jeunes au MCA, où L’on compter une excellente équipe jeune, avec une belle génération de talentueux joueurs, laissés malheureusement en déperdition par les responsables du club. On avait l’habitude de jouer ensemble, et notre entraîneur Mohamed Mekhazni effectuait avec nous un excellent travail. La plupart des enfants du club ont été marginalisés et cassés même. Beaucoup ne sont même plus dans le football et ont préféré poursuivre leurs études ou faire autre chose.

Allez-vous rester au RCK ou changer de club ?
Je suis libre de tout engagement et j’attends de voir plus clair pour trancher mon avenir. À 24 ans, j’ai toujours cette envie de réussir et de revenir au premier plan. Je crois en mes qualités, mais j’estime qu’il faut aussi un petit coup du sort et un peu de chance pour réussir à émerger. Je ferais tout pour prouver que Kabla a les qualités pour évoluer au plus haut niveau, pourvu qu’on me fasse confiance et que je puisse évoluer dans un milieu propice.
Entretien réalisé par
Mohamed-Amine Azzouz


 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions