dimanche 15 dcembre 2019 10:27:51

Journées portes ouvertes sur la SNTF : Des réductions sur les billets pour plusieurs catégories

La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) organise depuis hier et jusqu’au 12 juin courant, des journées portes ouvertes au niveau de la station de la gare de l’Agha à Alger.

PUBLIE LE : 09-06-2014 | 0:00
Ph : Louisa

La Société nationale de transport ferroviaire (SNTF) organise depuis hier et jusqu’au 12 juin courant, des journées portes ouvertes au niveau de la station de la gare de l’Agha à Alger.  Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l'amélioration des prestations assurées au grand public et à améliorer les différentes offres de réductions proposées par la SNTF.
Le chef de département passager clientèle au niveau de la direction générale de la SNTF, Samir Gamouri a déclaré hier lors d’un point de presse qu’« à l’occasion de ces journées, la SNTF a annoncé plusieurs offres de réduction des tarifs des cartes d'abonnement mensuel et hebdomadaire, ainsi que des billets de trains régionaux et de longs trajets.»
Selon lui, les lignes concernées par l'offre d'abonnement sont les trains de la  banlieue d'Alger, à savoir Alger-Thénia et Alger-El Affroun.
« Les réductions sur ces axes atteignent les 40% pour un abonnement mensuel et 30% pour les cartes d'abonnement hebdomadaire. La grille de la nouvelle tarification englobe une réduction allant jusqu'à 20% pour les billets des trains régionaux et de longs trajets aller-retour », a-t-il expliqué.
S’agissant du billet spécial enfant, M. Gamouri a souligné qu'« une réduction allant jusqu'à 50% sera appliquée aux enfants âgés de moins de 12 ans.» Et d’ajouter : « Pour leur part, tous les jeunes âgés de moins de 28 ans bénéficieront, sans distinction aucune, d'une réduction allant jusqu'à 20%.» Selon lui, les trains de la banlieue d'Alger ont connu une nette augmentation du nombre d'abonnés ces cinq dernières années celle-ci étant due à "l'acquisition de trains électriques automatiques".
Il y a lieu de noter que ces nouvelles dispositions entrent dans le cadre de l’amélioration des performances et du service de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF). Des dispositions annoncées récemment par le PDG de la compagnie, M. Yacine Bendjaballah, qui avait déclaré que « la SNTF compte consacrer 127 milliards de dinars à la réhabilitation et au développement du parc ferroviaire en vue d'améliorer les services proposés au profit des voyageurs et le transport des marchandises dans le cadre d'un important programme qui sera concrétisé dans les prochaines années. Ce dernier sera sanctionné entre autres, par l'élargissement du réseau ferroviaire, ce qui permettra d'augmenter la distance de 3.800 à 12.500 km dans le futur », avait-il indiqué.
Ceci d’autant que le réseau ferroviaire de banlieue à l'instar du réseau du centre du pays a connu une hausse importante du nombre de voyageurs entre Alger, Boumerdès et Blida, dépassant les 10 millions de voyageurs depuis janvier 2014, selon les données de l’entreprise qui prévoit 35 millions de voyageurs à la fin de l'année en cours.
M. Bendjaballah a relevé un autre problème, cause d'inconvénients aux voyageurs, celui du retard des trains. Selon lui, cela est dû au vol de câbles qui régulent les panneaux de signalisation nécessaires au trafic ferroviaire. En vue d'assurer la sécurité dans les trains et stations, il sera procédé à la signature d'une convention avec l'un des opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie en vue d'acquérir des lignes téléphoniques de quatre chiffres.
Ceci permettra de contacter les unités de la gendarmerie nationale au niveau des stations en cas d'incident. Dans ce contexte des unités de la gendarmerie sont présentes au niveau des stations depuis 2004, notamment le soir, ce qui a contribué au recul du nombre de vols et d’actes de vandalisme depuis un certain temps.
Par ailleurs, et toujours dans la modernisation de ses services et ses activités, plusieurs actions ont été entreprises par l’Etat qui œuvre, à travers les programmes du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à porter à court terme, la vitesse de transport des voyageurs par autorail à 220 km/heure et celle des marchandises à 120 km/heure puis, sur le moyen terme, à 350 km/heure pour la première et 200 km/heure pour la seconde, tout en misant sur la « complémentarité fonctionnelle entre les différents modes de transport (aérien, maritime, ferroviaire et routier) ».
 Wassila B.
 

  • Publié dans :
  • SNTF
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions