samedi 22 septembre 2018 13:08:15

Ligue des champions d’Afrique, ESS 1 - Ahly Benghazi 1 : L’Aigle noir chute en fin de match

L’ESS a été, une fois de plus, tenue en échec (1-1), hier à domicile, par le Ahly Benghazi, pour le compte de la troisième journée de la Ligue des champions d’Afrique.

PUBLIE LE : 09-06-2014 | 0:00
D.R

Nadji a ouvert la marque pour l’ESS (43’), avant qu’Elamami n’offre le point du nul pour son équipe, à l’ultime minute du temps réglementaire, sur penalty. Jouant l’attaque à outrance, les coéquipiers de Karaoui, ont dominé cette partie de bout en bout, pratiquement. 25’, Belameiri rate de peu le cadre, alors qu’El Boudi était battu. Cinq minutes plus tard, Karaoui, d’un tir croisé, ne parvient pas à cadrer. La domination sétifienne se précise et les occasions s’enchaînent. 41’, Nadji touche le poteau gauche du portier libyen. Mais ce n’est que partie remise. Deux minutes plus tard, l’attaquant ententiste s’illustre de nouveau et donne l’avantage au score à sa formation. Bien lancé par Karaoui, Nadji élimine le gardien de but, avant de glisser le cuir dans les filets.
Au retour des vestiaires, la physionomie de la partie n’a pas changé en dépit du score. Les joueurs de l’ESS, bien qu’à bout de souffle, continuent de pousser face à un adversaire qui reste groupé autour de son keeper. Les attaquants locaux se créent plusieurs occasions, mais manquent de lucidité dans le dernier geste. Belameiri (58’) et Nadji (63’ et 79’) manquent de peu d’aggraver la marque et assurer la victoire. Cependant, lorsqu’on ne marque pas on finit toujours par encaisser. Evoluant avec un schéma purement défensif, basé sur le jeu de contre, les poulains du coach El Ashri parviennent à surprendre leurs homologue sétifiens qui ont pratiquement terminé le match sur les genoux. Après une première alerte de Benamer (75’), le Ahly arrache le nul juste avant le coup de sifflet final. Suite à un corner, le cuir touche le bras de Lagraa. L’arbitre de la rencontre désigne le point de penalty et donne l’occasion à Elamami de revenir à la marque. Un énorme ratage pour les joueurs de Madoui, qui avaient pourtant bien le match en main. L’Entente de Sétif paie, ainsi, cash les conséquences d’une programmation défavorable de cette compétition. Les protégés de Madoui, qui avaient entamé la phase des poules en s’imposant par 2 à 1 à Tunis face l’Espérance, enregistre leur second faux pas à domicile, hypothéquant par la meme leurs chances de qualification pour les demi-finales.
    Rédha M.  

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions