lundi 23 octobre 2017 12:36:47

Chronique Omnisports : A chacun son destin

En cette période de passage des épreuves du baccalauréat, beaucoup seront appelés et peu élus. Et tous les quatre ans, le couperet tombe, mais cette fois pour les footballeurs dont la sélection nationale participe à la phase finale du Mondial.

PUBLIE LE : 09-06-2014 | 0:00
D.R

En cette période de passage des épreuves du baccalauréat, beaucoup seront appelés et peu élus. Et tous les quatre ans, le couperet tombe, mais cette fois pour les footballeurs dont la sélection nationale participe à la phase finale du Mondial. Comme au bac, c’est le drame pour ceux qui n’ont pas été retenus, et comme pour le bac, certains ne pourront être de la partie pour des ennuis physiques. Mais arrêtons là cette comparaison : la non-sélection d’un joueur est très vite médiatisée et il n’en va pas de même pour le lycéen qui n’aura pas décroché le précieux sésame.
Voyons des réactions autour de quelques sélections nationales et à tout seigneur tout honneur. Commençons par celle des Fennecs. Le dernier « non retenu » est donc Adlène Guedioura. Tous les médias ont publié cette photo le montrant, l’air dépité, quittant l’hôtel où résident les Fennecs. Vahid Halilhodzic s’en est expliqué lors d’une conférence de presse pour le moins mouvementée (saute d’humeur des journalistes algériens présents) : « N’employez pas le mot « écarté » pour Guedioura, il faut toujours que vous cherchiez la polémique, plutôt que de parler de jeu, de choses positives. »
Samir Nasri n’ira pas au Brésil avec les Bleus. Il a trouvé un avocat en la personne de Patrick Vieira, l’ancien champion du monde de 1998. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le sélectionneur des Tricolores en prend pour son grade : « Deschamps (n'était) pas assez fort pour pouvoir gérer un joueur de tempérament comme l'ex-Marseillais… Quand tu parles de football, tu dois choisir ton meilleur joueur. Et quand tu es un top sélectionneur, tu dois composer avec le caractère des joueurs. » Et d’ajouter que Samir Nasri avait travaillé très dur cette saison et qu’il méritait d’être retenu.
Seydou Doumbia, l’attaquant du CSKA Moscou, n’y va pas avec le dos de la cuillère quand il parle de Sabri Lamouchi, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire qui avait avancé des problèmes de dos pour ne pas le retenir : « (C’est) un gigantesque mensonge que je ne peux pas accepter. Le sélectionneur a fait un choix, qu'il l'assume plutôt que de tenir des propos mensongers sur mon intégrité physique. Mes problèmes de dos ne sont plus qu'un lointain souvenir, ils datent de 2012, si besoin je tiens à disposition tous les rapports médicaux le prouvant. Vraiment je suis scandalisé d'entendre de si misérables excuses. »
Des problèmes de dos, Franck Ribéry en souffre, mais lui a été sélectionné par Deschamps. Radamel Falcao, de l’AS Monaco, pas entièrement rétabli, n’a pas eu cette chance de rejoindre, lui, la sélection colombienne. Finalement, même Ribéry n’ira pas au Brésil.
A chacun son destin !
Abdennour Nouiri

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions