jeudi 14 dcembre 2017 18:00:39

Après 11 heures de vol : Les Verts chez les «Cariocas»

Les Verts dans de très bonnes conditions

PUBLIE LE : 09-06-2014 | 0:00
D.R

La sélection algérienne de football est  arrivée, hier tôt le matin, au Brésil à bord d’un avion spécial, après un voyage qui a duré 11 heures. La délégation algérienne, forte d'une soixantaine de personnes, a été  accueillie à son arrivée à l’aéroport international de Viracopos dans la ville  de Campinas (99 km au sud-ouest de Sao Paulo), par l’ambassadeur d’Algérie au Brésil, Djamel-Eddine Bennaoum, et par le président de la Fédération algérienne de football (FAF),
Mohamed Raouraoua. Après l’accomplissement des formalités douanières d’usage, les coéquipiers du capitaine Madjid Bougherra ont aussitôt été acheminés vers leur camp de base, à Sorocaba. Les Verts devaient effectuer durant l’après-midi une séance de décrassage, avant d’entamer les choses sérieuses, aujourd’hui, à l’occasion d’une séance d’entraînement  au stade municipal de Sorocaba à 17h30 (21h30 heure algérienne) et  qui sera ouverte aux médias. L'Algérie a été versée dans le groupe H au premier tour du mondial,  aux côtés de la Belgique, la Russie et la Corée du Sud.         

--------------------------

Les Verts dans de très bonnes conditions

Les joueurs qualifiés au mondial brésilien sont au camp de base de Sorocaba situé à une centaine de kilomètres de Sao Paulo.

Il est certain que les conditions d’accueil et de préparation selon Zefzef Djahid, membre du bureau fédéral a affirmé avec une certaine fierté que Sorocaba fait partie des quatre meilleurs camps de base qui sont occupés par les grandes équipe qui participent au présent mondial. On peut dire que sur le plan de la logistique et le personnel humain qui va prendre en charge, sur tous les plans, l’équipe nationale sur place, la FAF a tout mis au point jusqu’au moindre détail. C'est-à-dire qu’on a même pris en considération le cas où les Verts se qualifieraient au 2e tour. C’est à dire que le cuisinier attitré de l’EN est déjà sur place. C’est le cas aussi de son équipe composée de sept cuisiniers qui sont très motivés pour que la délégation algérienne ne manque de rien. A vrai dire, on a pensé à tout. On a ramené le couscous, la viande, le fric et tous les ingrédients qui vont avec. Ce n’est pas la première fois que la FAF prend ce genre de précautions afin d’éviter des intoxications qui risquent de compromettre le succès. C’est pour cette raison que l’intérêt qu’on porte à la logistique est très important. C'est-à-dire que de ce côté-là, les joueurs de l’équipe nationale ne penseront à rien d’autre que la préparation et la concentration. On peut dire que les responsables  sportifs algériens ont mis la barre très haut sur le plan organisationnel. Il ne faut pas oublier qu’ils n’ont pas dormi sur leurs lauriers dès qu’ils ont choisi ce  camp de base en présence de Vahid Halilhodzic. Comme il y avait beaucoup de travail à effectuer par les autorités brésiliennes, leur insistance a été payante, puisque les travaux qui devaient se faire conformément aux attentes algériennes ont été achevés comme prévu. Ce qui a rendu la partie algérienne encore plus détendue, eu égard à ce comportement des Brésiliens avec lesquels nous nouant des relations fortes et amicales depuis l’indépendance du pays.
Ce point relatif à la cuisine qui est devenue un vrai atout pour le succès, les nôtres qui sont arrivés, hier en début de matinée seront désormais dans l’ambiance de cette Coupe du monde qui se jouera sous des airs de samba
Il est évident que le président de la FAF, Mohamed Raouraoua,  a montré une grande ambition de voir les Verts réussir, cette fois, quelque chose de probant dans ce mondial, le 4e dans l’histoire d’une équipe algérienne. Il est certain que ce ce ne sera pas facile, eu égard à l’adversité, mais sur un match tout reste possible, surtout que les nôtres, notamment devant la Roumanie ont distillé de très belles facettes de jeu.
De plus, nos attaquants, jusqu’ici ont montré de très bonnes dispositions et un punch acceptable du fait qu’ils ont marqué dans ces matchs amicaux 7 buts (Slovénie (2-0), Arménie (3-1) et Roumanie (2-1). C’est rassurant, mais ce n’est pas encore sûr à 100%. En défense, cependant, il faudra trouver les solutions pour que notre défense ne reste pas statique sur certaines actions de contres comme sur le but face à l’Arménie et aussi face à la Roumanie. Toujours est-il, on demeure optimiste en dépit des difficultés de ce mondial pour tout le monde même le pays organisateur, le Brésil.
Hamid Gharbi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions