mardi 17 octobre 2017 03:09:17

Révision de la constitution, Amar Ghoul  (TAJ) : « Contacts avec des partis pour les faire participer aux consultations »

Tadjamoue Amal El-Djazaïr (TAJ) effectue actuellement des “contacts officieux” avec certains partis politiques, ayant exprimé leur refus de prendre part aux consultations sur l’amendement de la Constitution pour les faire revenir sur leur décision, a révélé, hier à Tipasa, le président de ce parti, Amar Ghoul.

PUBLIE LE : 08-06-2014 | 0:00
D.R

Tadjamoue Amal El-Djazaïr (TAJ) effectue actuellement des “contacts officieux” avec certains partis politiques, ayant exprimé leur refus de prendre part aux consultations sur l’amendement de la Constitution pour les faire revenir sur leur décision, a révélé, hier à Tipasa, le président de ce parti, Amar Ghoul.
 “Nous œuvrons à réunir toutes les énergies vives du pays pour une contribution effective dans l’élaboration d’une Constitution consensuelle, qui soit en premier lieu au service du citoyen et de la patrie”, a assuré M. Ghoul dans une déclaration à la presse, à l’issue des travaux du conseil national du parti, ouverts vendredi à Tipasa. Ces contacts, dont il a refusé de donner de plus amples informations, sont en “conformité avec les principes de TAJ”, que M. Ghoul a présenté comme un parti “rassembleur, qui travaille avec toutes les parties et avec tous les Algériens, indépendamment de leur visions politiques”.
Estimant que l’étape actuelle est “sensible” et interpellant tout un chacun, quelle que soient les différences, pour “construire une Algérie forte”, le président de TAJ a soutenu que son parti milite pour une “action politique agissante, mettant l’intérêt de l’Algérie au-dessus de toute considération politique étriquée”. À la clôture des travaux de ce conseil, consacré à l’enrichissement de la mouture de la révision de la Constitution, M. Ghoul a invité les cadres de sa formation politique à s’investir dans la création d’un “comité de consolidation” de son parti. Ce comité aura pour mission d’“œuvrer au renforcement de l’organisation du parti au double plan structurel et programmatique, en vue d’affirmer davantage sa présence sur le terrain”, a-t-il précisé, ajoutant que le comité aura à présenter ses propositions durant sa prochaine université d’été. S’exprimant sur la contribution de TAJ à la révision de la Constitution, le premier responsable de ce parti a réitéré l’adhésion de sa formation politique à l’idée d’une Constitution “consensuelle”, consacrant, entre autres, la séparation des pouvoirs. Il a également insisté sur l’impératif d’accorder, dans la Constitution, “une place particulière” pour la femme, la jeunesse et la communauté nationale établie à l’étranger. M. Ghoul a aussi mis l’accent sur la nécessité de consolider les constantes de la nation, pour “asseoir davantage la cohésion au sein de la société et de faire de la réconciliation nationale, un outil privilégié pour dépasser les situations conflictuelles”, tout en œuvrant à la “promotion des libertés et des droits de l’homme, ainsi que pour l’avènement d’une Algérie forte et diversifiée”, a-t-il dit. Les travaux du conseil national de TAJ ont été sanctionnés par des recommandations prônant la valorisation de la mouture de la révision de la Constitution, et le plan d’action du gouvernement présenté dernièrement devant l’Assemblée populaire nationale.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions