jeudi 14 dcembre 2017 18:05:57

Syrie : Washington fournit "une aide militaire et non militaire" à l'opposition

Les Etats-Unis fournissent "un soutien létal et non létal" à l'opposition syrienne, a annoncé vendredi dernier la conseillère à la sécurité nationale du président américain Barack Obama, Susan Rice.

PUBLIE LE : 08-06-2014 | 0:00
D.R

Les Etats-Unis fournissent "un soutien létal et non létal" à l'opposition syrienne, a annoncé vendredi dernier la conseillère à la sécurité nationale du président américain Barack Obama, Susan Rice. "Les Etats-Unis ont intensifié leur soutien à l'opposition modérée et certifiée comme telle, délivrant une aide létale (armes) et non létale", a déclaré Mme Rice, qui accompagne M. Obama en France pour les commémorations du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie, sur la chaîne de télévision CNN. "Comme nous l'avons déjà clairement fait savoir, nous fournissons à la fois une aide militaire et non militaire à l'opposition" syrienne, a-t-elle souligné. Officiellement, le soutien américain aux rebelles syriens se cantonne depuis le début du conflit à une aide non létale pour un montant de 287 millions de dollars. Fin mai, le président américain a annoncé une augmentation de l'aide américaine à l'opposition syrienne. Les Etats-Unis ont toujours déclaré fournir un soutien non létal à l'opposition syrienne, par crainte que des armes ne tombent entre les mains de groupes liés à Al-Qaïda en Syrie. Le conflit en Syrie a démarré en mars 2011 et fait plus de 160.000 morts ainsi que 9 millions de réfugiés et déplacés. D’autre part, les autorités syriennes ont libéré des centaines de prisonniers détenus dans les prisons d'Alep et d'Adra à la suite de l'élection à la présidence de Bachar al-Assad, a indiqué vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
"Le régime a transféré au siège du gouvernorat de Damas, en vue de leur libération, 400 hommes et 80 femmes accusés de terrorisme et détenus dans la prison d'Adra (au nord de Damas) et certains ont déjà recouvré leur liberté" a affirmé l'OSDH, citant des avocats qui parlent d'un "geste de clémence".
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions