mercredi 14 novembre 2018 00:17:55

« Destination Saoura » : L’hébergement chez l’habitant

Une formule en vogue

PUBLIE LE : 07-06-2014 | 0:00
D.R

Instauré légalement depuis quelques années par une circulaire ministérielle du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et celui du Tourisme, l’hébergement chez l’habitant est devenu un moyen incontournable de pallier en quelque sorte le déficit flagrant des infrastructures touristiques qu’enregistre la wilaya de Béchar, notamment au niveau des sites touristiques les plus attrayants comme Taghit, Béni-Abbès, Kerzaz ou encore Kénadsa. 

Une formule qui consiste à exploiter d’anciennes habitations pour l’accueil des touristes durant les vacances pour les régions du Sud, tout en offrant une opportunité d’un revenu supplémentaire pour leurs propriétaires, la création d’emplois temporels et un hébergement à des prix concurrentiels. A Taghit et Béni-Abbès notamment, cette formule, qui sert indubitablement à conforter le tourisme saharien, connaît un flux considérable de touristes. Elle est pratiquée par plusieurs familles ou  groupes de jeunes, qui voient en elle un tourisme de proximité, puisqu’elle rapproche davantage les visiteurs des traditions de la région d’accueil. L’hébergement chez l’habitant consiste donc à réhabiliter d’anciennes maisons, dotées d’un «confort» traditionnel louable, en l’absence d’infrastructures hôtelières et auquel vient également se greffer un manque incontestable d’un encadrement spécialisé, en matière d’accueil et de restauration. Véritable petite industrie de tourisme, ces maisons d’hôtes, semées çà et là, autour de sites incontournables et de ksour mythiques, offrent en fait bien plus qu’un hébergement. Elles apportent l’hospitalité et la chaleur humaine de la population qui les ont conçues.
La « Destination Saoura » et le Tourisme chez l’habitant sont devenus, avec le temps, une formule en vogue et ses sites monumentaux, ses oasis et ses ksour continuent d’attirer les touristes nationaux et étrangers. Il n’en demeure pas moins que la mise en valeur de ce patrimoine ancestral mérite d’être revendiquée. Taghit, Béni-Abbès, Igli, Kenadsa, autant de destinations aux paysages féériques, qui n’ont cessé de susciter l’intérêt des visiteurs en quête d’émerveillement que cette région saharienne est capable de leur procurer, mais qui, aujourd’hui, mérite une attention plus particulière pour la protection de ce patrimoine ancestral, matériel et immatériel, par le biais d’une implication de tous les acteurs pour la sauvegarde de cet héritage. On ne peut parler d’hébergement chez l’habitant sans évoquer l’association «Aouarourout», qui en est la pionnière et qui, dans un souci de promotion du tourisme saharien et de perfectionnement de cette formule, dispense également aux touristes et visiteurs de la région des circuits écologiques à travers les dunes de l’Erg  occidental, en VTT ou à dos de dromadaire, ou encore le ski sur sable et qui a su se constituer plein d’adeptes.
Le tourisme chez l’habitant s’est aussi perpétué, grâce à cette spécificité thérapeutique, connue dans la région et notamment à Taghit, où beaucoup de personnes souffrant de rhumatismes, d’arthroses, de lombalgies ou autres douleurs musculaires s’y rendent en quête de remède. Si cette médication consiste à ensevelir un malade, jusqu’au cou, dans un trou d’une profondeur d’environ 20 cm et dans lequel il s’allonge, avant d’être entièrement recouvert de sable chaud, il ne va pas sans dire qu’elle aura été également le précurseur du tourisme chez l’habitant tout en en devenant, aujourd’hui, une partie intégrante et indissociable. L’hébergement chez l’habitant est devenu donc une formule prisée des visiteurs et touristes qui se rendent au sud de Béchar. L’explosion de ces gîtes, en raison d’une forte demande de cette formule et de l’absence d’infrastructures d’accueil, a généré une véritable activité qu’est «l’hébergement chez l’habitant». Ce séjour résidentiel  est devenu, lui aussi, un véritable acteur dans la promotion du tourisme dans la région.
Ramdane BEZZA

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions