dimanche 15 septembre 2019 06:30:35

Baccalauréat : Les épreuves prennent fin aujourd’hui

Khemis-Miliana : Un étudiant essaie de passer l’épreuve de mathématiques à la place de son ami

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 23:00
D.R

La journée d’aujourd’hui marquera la fin des épreuves du baccalauréat session 2014 pour les 657.026 candidats qui se sont présentés à cet important examen qui ouvre le chemin vers des études supérieures, mais également vers la formation professionnelle. Un soulagement pour certains, une appréhension pour ceux qui repensent à leurs copies. Sereins ou inquiets, tous attendent maintenant avec impatience l’annonce des résultats. Une étape déterminante pour la suite de leur scolarité.
Du 1 au 5 juin, pendant cinq jours, les futurs bacheliers ont été aux prises avec une dizaine d’épreuves liées aux matières enseignées durant toute l’année. Hormis les épreuves de philosophie pour la filière lettres et philosophie, des sciences naturelles pour la filière scientifique et des mathématiques pour les filières langues et économie et gestion, l’ensemble des sujets proposés aux candidats au baccalauréat de la présente session 2014, ont été qualifiés par la majorité d’entre d’eux, d’ « abordables ».
Hier, les candidats ont eu à négocier le sujet d’histoire géo, « très à la portée de tous » selon les candidats inscrits dans les spécialités langues étrangères et sciences naturelles. L’après-midi de la même journée, a été libre pour la plupart d’entre eux, mis à part ceux inscrits en langue amazigh.
Au sortir des épreuves, les candidats ont apprécié différemment les sujets. Certains affirmaient avoir bien travaillé tandis que d’autres étaient dans l’expectative. Ainsi Réda, un candidat et élève dans la filière langues étrangères, a estimé que l´épreuve d’histoire-géo était abordable.
Rencontré à la place du 1er Mai, il déclare : «J´ai bien travaillé en en cette matière, le sujet était à ma portée. Il suffisait juste de réviser et de retenir surtout les dates. »
Contrairement à son ami Imad qui a estimé que l´épreuve était plutôt ardue. « Je n´ai pas bien composé. Le sujet m’a perturbé », dit-il, sans faire plus de commentaires
Tout en gardant l´espoir de décrocher son Bac et poursuivre des études universitaires, Imad compte se rattraper sur l´épreuve d’aujourd’hui consacrée à la troisième langue étrangère.
Pour Lila, candidate pour la première fois au Bac « celui qui a bien préparé ses cours, n’a pas eu de difficultés majeures, car tous les sujets sont puisés du programme enseigné durant les deux premiers trimestres », a-t-elle indiqué, estimant en outre que le sujet de sciences naturelles, était très long, mais cependant abordable ».
De leurs côtés, les candidats inscrits dans la filière des sciences de la nature et de la vie ont estimé que « celui qui était à jour et qui a bien révisé ses cours, devrait réussir son Bac sans aucun doute ».
               
En attendant les résultats
La phase correction des épreuves aura lieu dans une semaine au niveau des 57 centres de correction répartis à travers plusieurs wilayas du pays. Une lourde mission pour les 34.000 correcteurs et autres chefs de centre, secrétaires, présidents de commissions de correction… mobilisés pendant une quinzaine de jours.
Il y a lieu de noter qu’une seule copie est corrigée deux fois. Si la différence de la note dépasse les 2 points, la copie est revue par un troisième correcteur. Les correcteurs sont choisis par les inspecteurs de la matière au niveau de chaque wilaya et ce, selon les critères de compétence, de sérieux, de professionnalisme et de dévouement à la noble mission d’éducation.
Pour plus de crédibilité, les copies des différentes wilayas ne seront pas corrigées au niveau de la wilaya d’origine.
A titre d’exemple les copies des candidats de la wilaya d’Alger seront transférées vers la wilaya de Boumerdès ou Tizi-Ouzou pour leur correction et celles de ces 2 wilayas seront corrigées dans une autre wilaya...
La nouveauté, pour cette année, dans cette importante opération de correction réside dans le fait que l’Office national des examens et concours (Onec) a désigné dans chaque centre de correction un « enseignant-évaluateur » à qui il a été confié la mission de revoir le barème de notation. Il aura pour tâche de consulter les sujets par rapport au seuil des cours fixé par la commission d’évaluation des programmes, et le barème de notation sur le plan pédagogique.
Sarah S.

---------------------------------

Khemis-Miliana
Un étudiant essaie de passer l’épreuve de mathématiques  à la place de son ami
Amitié et mathématiques, une difficile équation que deux compères méditeront bien longtemps. Craignant l’épreuve de mathématiques, un candidat concourant au centre d’examen Hamza-Ibn-El-Moutalib de Khemis-Miliana fait appel à son ami, étudiant en première année dans la filière Math-informatique pour passer à sa place l’épreuve et garantir par la même une bonne note. Mal leur en prit, la fraude est découverte, sur la carte d’identité du vrai candidat, la photo de son compère est grossièrement collée. Prenant en charge l’affaire les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Khemis-Miliana procèdent dès lors à l’interpellation du vrai candidat et le présenteront en compagnie de son compère au procureur de la République du tribunal de Khemis-Miliana qui a ordonné leur mise en détention provisoire pour faux et usage de faux et falsification de document officiel.
A. M. A .
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions