mercredi 13 dcembre 2017 10:15:22

Saïda : Société civile et protection de l’environnement en débat

La protection de l’environnement est l’affaire de tous, ont indiqué, lundi à Saïda, les participants à une journée d’étude et de sensibilisation sur le sujet, tout en insistant sur le rôle de la société civile et des citoyens dans sa préservation.

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 0:00

La protection de l’environnement est l’affaire de tous, ont indiqué, lundi à Saïda, les participants à une journée d’étude et de sensibilisation sur le sujet, tout en insistant sur le rôle de la société civile et des citoyens dans sa préservation. Lors de cette rencontre de sensibilisation sur l’environnement, organisée par la direction des affaires religieuses et des wakfs, en collaboration avec la direction de l’environnement, les intervenants ont insisté sur la participation de tous les secteurs, les associations et les citoyens aux activités visant la protection de l’environnement. L’universitaire Mohamed Bouziane a proposé la constitution d’un «conseil des sages pour l’environnement» regroupant les représentants de tous les secteurs autour d’un programme qui sera mis en œuvre par la direction de l’environnement, avec la participation des organisations, des associations et la société civile. Le directeur de la radio de Saïda, Aïssa Benhachem, a mis en exergue le rôle des médias dans la sensibilisation et l’éducation environnementale. Dans une communication intitulée «La presse et le développement de la conscience environnementale», il a souligné que la protection de l’environnement  n’est pas seulement l’affaire de l’État, et que la législation et les lois pour préserver le milieu environnemental ne suffisent pas sans l’implication du citoyen, mais que les médias ont un rôle à jouer dans la sensibilisation des citoyens. Le sous-directeur de l’apprentissage à l’Institut national spécialisé en formation professionnelle, Houari Abdellah Amine, a abordé le rôle de la formation dans le domaine de l’environnement et de l’éducation environnementale. L’universitaire Abdeslam Moukil a traité, quant à lui, de la place de  l’environnement dans la législation islamique, soulignant que l’islam exhorte l’homme à la propreté du corps, de l’endroit, de l’eau, de l’air et des aliments, s’appuyant sur la Sunna du prophète (QSSSL).

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions