dimanche 08 dcembre 2019 05:20:31

Algérie - USA : Signature d’un accord de jumelage entre Mascara et El Kader

Un accord de jumelage entre la commune de Mascara et la ville El Kader (Etats-Unis d’Amérique) a été signé lundi dernier par les maires des deux villes.

PUBLIE LE : 04-06-2014 | 0:00
D.R

Un accord de jumelage entre la commune de Mascara et la ville El Kader (Etats-Unis d’Amérique) a été signé lundi dernier par les maires des deux villes. L’accord, paraphé à l’université de Mascara en présence de personnalités des deux villes et des autorités de la wilaya, porte sur la coopération dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la culture et de l’enseignement supérieur, en plus de l’échange des délégations scientifiques et estudiantines  entre l’université de Mascara et l’université de l’Etat de l’Iowa où se situe  la ville d’El Kader. Il est question également d’échange d’expériences en matière de recherche  scientifique et de développement de la production industrielle et agricole. Dans une allocution devant les étudiants et enseignants de l’université  de Mascara, avant la signature de cet accord, le maire de la ville d’El Kader, M. Roger Becholz a souligné que sa ville est fière de porter, depuis 1846, le nom de l’Emir Abdelkader, le héros, l’humaniste et chef de la résistance populaire algérienne, qui a émerveillé les Américains et les a inspirés dans leur révolution  contre les Britanniques. Les Américains manifestèrent plus d’admiration pour la personnalité  de l’Emir, lorsqu’il mena plus tard une action sauvant les chrétiens en Syrie, a-t-il ajouté valorisant la relation étroite qui lie Mascara et El Kader depuis  les années 1980 du siècle et rappelant le premier accord de jumelage signé en 1984 et qui s’est traduit par des visites réciproques de plusieurs délégations  des deux villes. M. John Kaiser auteur du livre Emir El Mouminine sur l’Emir Abdelkader et membre de la délégation de la ville d’El Kader a relaté des conditions d’écriture de cet ouvrage paru il y a 8 ans soulignant qu’il a découvert, suite à un travail de recherche sur l’histoire de l’Algérie et de la personnalité de l’Emir, que la religion musulmane à laquelle croit l’Emir est « ouverte, tolérante et porteuse de valeurs pouvant hisser la vie des hommes vers le meilleur et changer le regard et la haine que portent certains non musulmans à cette religion par ignorance ou par mauvais comportement. La délégation américaine, qui comprend le maire d’El Kader, ses collaborateurs  et un groupe d’artistes de la ville de New York a entamé lundi une visite de  deux jours dans la wilaya de Mascara à l’invitation de l’association culturelle « Sur les traces de l’Emir ». Lors de la première journée, elle a visité des sites historiques remontant  à l’époque du fondateur de l’Etat algérien moderne dont la mosquée « Sidi Hassan » qui fut le théâtre de la deuxième allégeance à l’Emir Abdelkader, la « Mahkama » (tribunal) et la maison du commandement au centre-ville de Mascara, ainsi que  la place « Emir Abdelkader ». La délégation hôte s’est également rendu à la stèle commémorative offerte l’an dernier par la ville d’El Kader et installée au centre-ville de Mascara. A l’université de Mascara, elle a pris connaissance des travaux d’extension de la faculté des sciences sociales et des travaux de recherche scientifique effectués par des étudiants et des enseignants de cet établissement d’enseignement supérieur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions